Coupe du monde 2018: Quatre bandes dessinées sur le foot pour buller entre les matches

BD Notre sélection des meilleurs albums portant un regard décalé sur l’univers du ballon rond…

Olivier Mimran

— 

Extrait de Le monde est foot
Extrait de Le monde est foot — © Thibaut Soulcié & éditions Chêne 2018

Accros de foot, que faire entre deux matchs du Mondial russe ? Pas de panique, 20 Minutes a repéré à votre attention quelques albums de bande dessinée qui, outre le fait qu’ils vous distrairont, vous permettront de parfaire votre culture footballistique… ou de simplement vous taper une bonne rigolade. Voici notre sélection :

Le plus exotique

Vous ne verrez pas l’équipe nationale du Tibet à la Coupe du monde, et pourtant, il en existe bien une ! Rêves sur le toit du monde raconte comment Magnus, un jeune danois parcourant le Tibet a, il y a plus de vingt ans, découvert la passion qu’entretenaient ses habitants pour le football. Révolté par la cruauté avec laquelle les autorités chinoises administraient la région, Michael Magnus Nybrandt décida alors de la dénoncer en créant une équipe nationale…

Écrit par Michael Magnus Nybrandt lui-même, ce passionnant album rappelle que le sport peut, à l’échelle locale, véhiculer de fortes valeurs humanistes. Notons que l’ouvrage s’enorgueillit d’une préface du Dalaï lama.

« Rêves sur le toit du monde », de Michael M. Nybrandt & Thomas E. Mikkelsen - éditions Des ronds dans l’O, 25 euros.


Le plus débile

Sous-titré « La bible du footballeur… et de tous ceux qui n’y connaissent rien », ce second volume de Science foot annonce d’entrée la couleur : ici, le ballon rond n’est qu’un prétexte pour se taper de gros délires. D’un billet sur le mode alimentaire de Zlatan à des réflexions sur d’improbables tendances capillaires, le livre propose une réjouissante succession de strips tous plus barrés les uns que les autres…

Science foot tome 2 est signé Pierre La Police, qui connaît son sujet puisqu’il tient une chronique mensuelle - et déjantée - dans le magazine So Foot.

« Science Foot » volume 2, de Pierre La Police - éditions Cornélius, 12.50 euros


Le plus immersif

L’alsacien Timothée Ostermann dessine aussi régulièrement pour So Foot, mais c’est pour Fluide Glacialqu’il raconte, façon BD-reportage, le quotidien d’un footeux amateur au sein du FC Marmoutier. Si le trait est systématiquement forcé, le récit d’entraînements acharnés après le boulot, des matches enflammés, des incontournables blagounettes de vestiaire et des 3e mi-temps « moule frites/bière » sont criants de vérité… et super-rigolos, ce qui ne gâche rien.

Un ouvrage qui, évoquant le « vrai football », rend hommage aux plus de deux millions de licenciés que compte le football amateur dans l’hexagone.

« Football District », de Timothée Ostermann - éditions Fluide Glacial, 16.90 euros


Le plus grinçant

Ok, ça n’est pas vraiment de la BD… Mais Thibaut Soulcié a en bien fait avant de se tourner vers le dessin de presse ! N’empêche que c’est via ce médium qu’il se moque gentiment, depuis 2014, des travers du football professionnel dans les pages du journal L’Équipe. Ce recueil compile ainsi illustrations publiées et inédits, qui ont en commun un humour ravageur (quoique s’adressant aux connaisseurs de la planète football, les références étant légion) et un ton plutôt caustique…

Joueurs illettrés, arbitres aveugles, entraîneurs mégalos… chacun en prend pour son grade dans cet ouvrage qui revient aussi sur les grands événements footballistiques de ces dernières années.

« Le monde est Foot », de Thibaut Soulcié - éditions Chêne, 14.90 euros