Salto: TF1, M6 et France télévisions s'allient pour concurrencer Netflix

MEDIAS Les groupes audiovisuels français annoncent ce vendredi leur alliance pour le lancement d'une plateforme commune de vidéos en ligne...

20 Minutes avec AFP

— 

Photo d'illustration - Un enfant en bas âge face à un écran d'ordinateur.
Photo d'illustration - Un enfant en bas âge face à un écran d'ordinateur. — Alex Segre/Shutterstock/SIPA

Amazon et Netflix peuvent trembler (?). Des chaînes privées ( TF1, M6) et le service public ( France Télévisions) s’allient pour créer une plateforme commune de vidéos en ligne baptisée Salto. Les groupes français promettent « une variété sans égal » de programmes qui seront accessibles sur abonnements. Il sera donc sans doute possible de binge-watcher Joséphine, ange gardien ou d’enquiller à son rythme les épisodes d’Affaire conclue ou de Chasseurs d’appart’.

Mais au-delà du direct et de la télévision de rattrapage (le « replay »), les abonnés pourront aussi « découvrir des programmes inédits », annoncent les créateurs de Salto dans un communiqué ce vendredi. Il faut dire qu’à eux seuls, TF1 et France Télévisions représentent 75% de la création audiovisuelle en France et ces alliés de circonstance se disent ouverts à ce que d'autres chaînes les rejoignent.

Un tarif de base inférieur à 5 euros ?

Si la date de lancement et les tarifs n'ont pas été précisés, une source proche du dossier avance un abonnement de base inférieur à 5 euros par mois. « Plusieurs formules d'abonnement » pourraient être proposées en tenant compte des « besoins de chacun », sachant que les plateformes gratuites MyTF1, France.tv et 6Play sont maintenues.

Salto aura un concurrent de taille : Netflix qui, présent depuis seulement quatre ans en France, y compterait 3,5 millions d'abonnés, selon Libération, soit plus qu'OCS, le bouquet payant d'Orange. Ce mastodonte semble en mesure de s'imposer comme le numéro 1 de la télévision payante en France, devant Canal+ et ses 4,9 millions d'abonnés. La filiale de Vivendi peine elle-même à relancer ses recrutements, et vient en outre de perdre les droits de la Ligue 1 de football à partir de 2020.

En s'alliant, TF1, M6 et France Télés mutualiseront leurs investissements technologiques et tenteront de concevoir une interface intuitive et fluide pour Salto, alors que pour l'heure, MyTF1, 6Play et france.tv font pâle figure sur ce plan face à Netflix.