Toulouse: Grâce à Rio Loco, la Ville rose va vibrer au rythme de toutes les rumbas

FESTIVAL Rio Loco ouvre ses portes ce jeudi soir pour quatre jours à Toulouse. Des milliers de festivaliers vont se retrouver sur la Prairie des filtres pour (re) découvrir la rumba…

Beatrice Colin

— 

Le groupe de rumba congolaise, Bakolo Music International, jouera jeudi à la Prairie des filtres lors du festival Rio Loco.
Le groupe de rumba congolaise, Bakolo Music International, jouera jeudi à la Prairie des filtres lors du festival Rio Loco. — Tom Vantorre

Quel est le point commun entre le Congo, Cuba et la Catalogne ? Il tient en cinq lettres et de nombreuses notes de musique : la rumba. Loin d’être une simple danse de salon, elle fait à la fois bouger les corps et les voix, et se traduit par une multitude de rythmes.

A l’occasion du festival Rio Loco, les Toulousains pourront plonger dans les différents de la rumba sur les bords de la Prairie des filtres.

Du Congo à Cuba, en passant par la Catalogne

« Rio Loco est un grand mix des cultures du monde. Jusqu’à présent, la programmation était tournée soit vers un fleuve, soit vers un continent. Cette année, nous avons décidé de réunir les trois rumbas. Elles sont nées de la même source, ont cohabité et sont indissociables », plaide Hervé Bordier, le directeur artistique du festival.

Pour varier les plaisirs, il est allé chercher Bakolo Music International, une des références de la rumba congolaise. Ils chaufferont ce jeudi la scène pour les cubains The Pedrito Martinez Group et la star montante du ap-rumba congolais, Baloji.

De nombreux artistes se relaieront ainsi jusqu’à dimanche pour faire chalouper le public. Et pourront même se former aux pas et aux percussions grâce à des ateliers proposés sur le « pont des rumbas ». Gabi Jimenez, présent à la Prairie pour des ateliers artistiques, pourra échanger sur la rumba tsigane et faire découvrir au plus grand nombre ses guitares uniques.

La Prairie des filtres accueillera aussi au cours de ces quatre jours la rappeuse marseillaise Keny Arkana ou encore le groupe de salsa, Afro cuban all stars. Le mot d’ordre reste le même pour cette édition : vibrer.