Des chefs-d'œuvre du Louvre et de Versailles (entre autres) vont déménager dans toute la France

ART Cinq cents toiles et sculptures des musées nationaux seront temporairement prêtées à des sites publics de villes de taille moyenne dès cet automne…

F.R.

— 

Devant la pyramide du Louvre, en juin 2017.
Devant la pyramide du Louvre, en juin 2017. — LUDOVIC MARIN / AFP

Des œuvres du Louvre, du musée d’Orsay ou du Centre Pompidou à Moulins (Allier), Saint-Claude (Jura) ou Saint-Lô (Manche)… C’est la vocation du « catalogue des désirs » que la ministre de la Culture Françoise Nyssen dévoilera ce lundi et dont Le Parisien donne un aperçu ce dimanche. Quelque 500 toiles et sculptures quitteront dès la rentrée de septembre les grands musées nationaux pour être exposées entre six mois et un an dans des petites ou moyennes villes de toute la France qui n’ont pas forcément l’habitude de bénéficier de tels prêts.

Une plateforme pour formuler les demandes de prêts

Selon le quotidien, le Louvre confiera ainsi La Dame à l’éventail de Francisco de Goya au musée d’Agen (Lot-et-Garonne) tandis que le château de Versailles se séparera temporairement de La Mort de Marat, de l’atelier de Jacques-Louis David, et que Portrait de l’auteur de Clémentine-Hélène Dufau déménagera du musée d’Orsay et s’installera à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques).

Les sites publics régionaux, quelle que soit leur taille, pourront formuleur leurs demandes en accédant à une plateforme recensant toutes les œuvres proposées au prêt.