Le créateur du jeu Pong et de la société Atari est mort

JEUX VIDÉO L'Américain Ted Dabney avait co-fondé la société mythique de jeux vidéo en 1972...

B.C. avec AFP

— 

En 2005, Atari avait lancé une nouvelle console reprenant le design de ses machines mythiques
En 2005, Atari avait lancé une nouvelle console reprenant le design de ses machines mythiques — PAUL SAKUMA/AP/SIPA

Poc, poc, poc, poc, poc… (ad nauseam). La litanie culte de ce petit son métallique a marqué l’existence de millions de gamers primitifs. Ils sont aujourd’hui orphelins. L’Américain Ted Dabney, qui lança l’un des premiers jeux vidéo commercialisés, le mythique Pong, et co-fonda la société Atari, est mort en fin de semaine dernière à l’âge de 81 ans, selon plusieurs sources.

Samuel « Ted » Dabney, né en 1937, avait fondé Atari à Sunnyvale, dans la Silicon Valley en Californie en 1972 avec Nolan Bushnell. Le groupe a été pionnier des jeux vidéos d’arcade puis de console avec Pong, lancé fin 1972, selon le site internet du groupe.

Un jeu culte

Devenu mythique, Pong simule une partie de ping-pong : les joueurs doivent renvoyer une « balle » figurée par un gros pixel blanc à l’aide de « raquettes », des traits blancs rudimentaires qu’ils peuvent déplacer sur l’écran à l’aide de manettes. Le tout agrémenté de « pocs » électroniques sonores à chaque fois que la « balle » heurte la « raquette ». Call of Duty et GTA doivent tout à ce jeu.

Ted Dabney quitta Atari dès 1973 avant d’abandonner complètement le secteur informatique au début des années 1980, selon le site spécialisé destructoid.com. Son décès a été annoncé samedi sur Facebook par son ami Leonard Herman, historien des jeux vidéos, et confirmé par sa veuve au New York Times jeudi.

Hommages discrets

« Repose en paix, mon cher ami. Ton héritage vivra longtemps !, » a écrit Leonard Herman, qui réalisa notamment en 2009 une des rares interviews de Ted Dabney, quelque peu oublié par le grand public mais adulé des mordus de jeux vidéo d’autrefois.

« Ted Dabney, que nous avons perdu samedi, a conçu l’électronique incroyable et vraiment géniale des jeux Computer Space et Pong, qui a magnifiquement essaimé dans chaque pixel que vous voyez. Je pense à lui aujourd’hui, et je le remercie », a tweeté pour sa part le co-créateur de la console Xbox (Microsoft) Jonathan Seamus Blackley, figure du secteur.

Atari a été sauvée de la faillite en février 2013 par Ker Ventures, la holding du français Frédéric Chesnais et par le fonds américain Alden.