Le jackpot du loto du patrimoine sera de 13 millions d'euros

TICKET GAGNANT Le tirage du loto et le jeu de grattage « Mission patrimoine » devraient permettre de récolter 15 à 20 millions d’euros - correspondant à la part que l’Etat touche sur les ventes de jeux - qui seront affectés à un fonds spécifique baptisé « Patrimoine en péril »…

20 Minutes avec AFP

— 

Ce loto est notamment le fruit d'une mission menée par le présentateur Stéphane Bern.
Ce loto est notamment le fruit d'une mission menée par le présentateur Stéphane Bern. — ROBERT BEAUFILS/SIPA

Objectif : « Patrimoine en péril ». Un jackpot du Loto de 13 millions d’euros et un jeu à gratter avec jusqu’à 1,5 million d’euros : les gains seront « exceptionnels » au service de la « grande cause » du patrimoine, a affirmé ce jeudi la PDG de la Française des jeux (FDJ), Stéphane Pallez.

Cette grande première destinée à aider la restauration de monuments en péril, fruit d’une mission menée par l’animateur de télévision Stéphane Bern à la demande d’Emmanuel Macron, sera présentée à l’Elysée en fin de journée.

Jusqu’à 1.5 millions d’euros pour le jeu à gratter

Avec 13 millions d’euros, le jackpot du loto, qui sera réalisé le 14 septembre, veille du week-end des Journées du patrimoine, sera équivalent à celui d’un tirage exceptionnel du vendredi 13. Le jeu à gratter « Mission patrimoine » sera, lui, doté d’un gain maximum d’1,5 million d’euros, un montant inédit pour ce type de jeu.

« Nous voulons que ce soient des jeux qui fonctionnent bien pour nos clients mais qu’ils incarnent aussi une cause, que les gens jouent pour jouer mais qu’ils aient aussi une conscience, un vrai lien avec cette cause », explique la PDG de la FDJ.

« Patrimoine en péril »

Outre le tirage exceptionnel du Loto, la FDJ va lancer un jeu à gratter le 3 septembre avec pas moins de 12 millions de tickets de grand format (15,24 cm x 20,32 cm) ornés de 13 des 18 principaux monuments choisis par la mission « Patrimoine en péril ».

Ces tickets seront plus chers, d’un montant de 15 euros, « mais c’est ce qui permet de proposer des gains exceptionnels », explique la dirigeante, en rappelant que dans d’autres pays, on trouve « des tickets à 15, 20, 50 euros ».

Les joueurs auront une chance sur trois de gagner au minimum 15 euros, soit de se rembourser le ticket. « Ce n’est pas un geste très risqué. Il y a un bon risque de gagner », sourit Stephane Pallez.

Ce tirage du Loto et ce jeu de grattage devraient permettre de récolter 15 à 20 millions d’euros - correspondant à la part que l’Etat touche sur les ventes de jeux - qui seront affectés à un fonds spécifique baptisé « Patrimoine en péril ».