Lyon: Hip-hop, électro, pop... «20 Minutes» réveille tes soirées avec cinq idées de sorties

SORTIES « 20 Minutes » a sélectionné cinq sorties nocturnes à Lyon jusqu’à début juin pour passer du bon temps entre amis…

Célia Demolis
— 
Kimberose se produira le vendredi 25 mai au Transbordeur (Villeurbanne) pour présenter son premier album intitulé "Chapter One".
Kimberose se produira le vendredi 25 mai au Transbordeur (Villeurbanne) pour présenter son premier album intitulé "Chapter One". — Laurent Benhamou
  • « 20 Minutes » a déniché plusieurs bons plans sorties à Lyon pour se divertir d’ici le 1er juin.
  • Pour les plus fêtards, les adeptes de festivals ou encore les férus de concerts, les événements de nuit ne manqueront pas.

Un mois avant l’arrivée de l’été, les soirées au chaud sous la couette sont désormais terminées. L’obscurité, qui tombe de plus en plus tard, est propice aux sorties. Pour profiter entre amis après une longue journée de travail, quoi de mieux que d’aller voir un concert, sortir en discothèque ou encore participer à un festival ? 20 Minutes vous présente cinq rendez-vous nocturnes pour passer un bon moment dans la capitale des Gaules jusqu’à la fin du mois de mai.

Akil Tour : au festival de la culture hip-hop

Après deux date début mai à Grenoble et à Chambéry, c’est à Lyon que le festival Akil Tour sera programmé le samedi 26 mai pour sa toute première édition. Durant l’événement, plusieurs jeunes talents de la culture hip-hop, tous originaires de la région Auvergne Rhône-Alpes, viendront se produire autour de plusieurs disciplines. Rap, DJing, danse et graffiti trouveront ainsi leur place au cours du festival itinérant.

Au total, c’est une vingtaine de MC, Bboys, Bgirls, graffeurs, beatboxeurs, street artists, ou encore DJ de la scène locale qui unifieront tous les aspects du mouvement afro-américain, émergé dans les années 70. Akil Tour, c’est aussi des découvertes autour d’exposition, de live et d’open mic. Côté musique, trois groupes de rap auront pour objectif de créer des échanges entre des entités d’horizons différents mais surtout de surprendre le public. Pour certains, le festival sera aussi l’occasion de monter sur scène pour la première fois.

6,30 euros. Samedi 26 mai de 16 heures à 2 heures du matin à la Péniche Loupika (Lyon IIe). Réservations ici.

Rhye et Nazca au cœur de la pop-soul mélancolique

Au départ, Rhye est un duo tout droit venu de Los Angeles, composé de Mike Milosh et de Robin Hannibal, producteur danois. Alors que ce dernier a quitté l’aventure il y a quelques années, c’est donc seul que Mike, musicien et chanteur canadien, se produit désormais sur scène. Dès les premières notes, Rhye tire sur les ficelles de la pop, de la soul, de la funk et même de l’électro, tout en apportant dans ses morceaux un côté sensuel et moderne.

L’artiste jouera à Lyon le mercredi 30 mai pour faire découvrir au public son nouvel album Blood, sorti en février. Les Lyonnais de Nazca vont assurer la première partie avec leur joli style pop-folk. Le groupe proposera des mélodies sauvages et organiques avec quelques chants tribaux. Les voix des deux chanteuses du groupe, Juliette et Zoé, viendront se mélanger avec les rythmes de guitare et d’ukulélé de Marc, sans oublier les percussions de Navid.

De 14 à 18 euros. Mercredi 30 mai à 20h30 à l’Epicerie Moderne (Feyzin). Réservations ici.

Kimberose, « Chapter one » de l’univers jazz soul

A 26 ans, Kimberly Kitson fait partie du groupe Kimberose, aux côtés d’Anthony à la guitare et d’Alexandre au clavier. La jeune chanteuse, également compositrice et interprète, s’est déjà fait connaître il y a quelques années pour avoir participé à la Nouvelle Star.

Après plusieurs essais dans le trip-hop, elle découvre l’an dernier les albums de Billie Holiday, Etta James, Nina Simone ou encore Sam Cooke qui l’inspireront fortement dans la composition de son premier EP en septembre 2017. En mars, Kimberose a sorti un album avec 11 titres intitulé Chapter One. Le groupe monte alors sur la scène lyonnaise le vendredi 25 mai pour faire découvrir au public de nouveaux morceaux soul qui redonneront vigueur et nerf à ce style ancien.

33 euros. Vendredi 25 mai à 20 heures au Transbordeur (Villeurbanne). Réservations ici.

Aquaserge, une musique d’excursion instrumentale

Depuis une douzaine d’années, le groupe francophone Aquaserge redonne de l’énergie à la musique pop psychédélique. A peine son album Déjà-Vous ? dévoilé fin avril, il reprend la route et se produira notamment à Lyon le jeudi 31 mai, au Périscope. Au programme une musique débordante d’excursions instrumentales, se fichant des codes et des genres.

Le groupe de rock et orchestre de jazz est composé d’un chanteur et de nombreux musiciens associant la clarinette, la guitare, le clavier mais aussi la batterie. Après le succès médiatique de Laisse ça être à travers le monde, le groupe se consacre désormais à la scène et laisse place à des sons imaginatifs, très souvent accompagnés par des musiciens issus du jazz.

10 euros. Jeudi 31 mai à 21 heures au Périscope (Lyon IIe). Réservations ici.

Sonica Dance Festival, promo party à Lyon

C’est l’un des premiers festivals psytrance à avoir vu le jour en Europe, il y a plus de 10 ans. Grande référence en Italie, il accueille chaque année des centaines d’artistes pour enflammer la piste avec des musiques au style électro pendant toute une semaine. Pour la première fois en France, le Sonica Dance s’installe à Lyon et propose, le temps d’une soirée, un voyage musical tout droit venu d’une autre planète. Cinq DJ internationaux occuperont la première salle du Petit Salon (Lyon VIIe), pendant que l’équipe de Senoï Project animera le deuxième espace pour les adeptes de dub, techno et progressive.

10,50 ou 12,50 euros. Le vendredi 1er juin de 23h30 jusqu’à 6h30 au Petit Salon (Lyon VIIe). Réservations ici.