Eurovision: Chypre, France, Israël... On fait le point sur les favoris

MUSIQUE Cette année, la course au trophée à l'Eurovision, qui se déroule dans la capitale portugaise, est très ouverte...

Fabien Randanne

— 

Eleni Foureira (Chypre), Madame Monsieur (France) et Netta Barzilai (Israël) figurent parmi les favoris de l'Eurovision 2018.
Eleni Foureira (Chypre), Madame Monsieur (France) et Netta Barzilai (Israël) figurent parmi les favoris de l'Eurovision 2018. — Andres Putting
  • La finale de l'Eurovision se tiendra à Lisbonne (Portugal), ce samedi, et sera retransmise en direct sur France 2, dès 21 heures.
  • Pour les bookmakers, Chypre et Israël sont les grandes favorites...
  • Mais une bonne demi-douzaine de candidats, parmi lesquels les Français du duo Madame Monsieur, font aussi figure de lauréats potentiels.

De notre envoyé spécial à Lisbonne (Portugal)

Depuis que les 26 candidats de la finale de l’Eurovision sont connus, la question est sur toutes les lèvres à Lisbonne : qui va gagner samedi ? De mémoire récente, on n’avait jamais vécu une compétition aussi ouverte avec une bonne demi-douzaine de pays en mesure de s’imposer. Pour les bookmakers, la victoire se jouera entre Chypre et Israël. En salle de presse, nombre de confrères étrangers se projettent déjà à Paris l’an prochain en imaginant le trophée dans les mains de la France (même en 2016, l’année d’ Amir, la candidature tricolore n’avait pas suscité un tel enthousiasme). Mais, un triomphe « surprise » de la Suède, ou, pourquoi pas, de l’Allemagne, est parfaitement envisageables. A vos pronostics !

  • Chypre met le feu

Elle a été la révélation des répétitions. Eleni Foureira a marqué les esprits avec sa chorégraphie toute en explosions capillaires donnant un parfait retentissement à sa chanson, Fuego. Le morceau est efficace, l’artiste maîtrise ses mouvements et le fait qu’elle chante en avant-dernière position lors de la finale lui permettra assurément de rester dans les esprits au moment des votes. A l’heure où l’on écrit ces lignes la représentante de Chypre est en tête chez les bookmakers. A 20 Minutes, on l’imagine très bien dans le Top 5, mais pas forcément gagnante.

  • Israël a perdu de sa superbe, mais…

Netta Barzilai est restée pendant des semaines en tête chez les bookmakers mais après sa première répétition à Lisbonne, elle a perdu de sa superbe. Pour l’instant, elle se maintient à une coudée de la Chypriote et conserve toutes ses chances de s’imposer. Il reste à savoir comment le public réagira en découvrant sa prestation mêlant cris de poule et mise en scène japonisante pour évoquer le mouvement #MeToo. Ici à Lisbonne, certains lui prédisent une déconvenue similaire à Francesco Gabbani, le candidat italien de l’an passé, grandissime favori avant le concours mais qui a fini 6e au classement final.

  • Oui, la France a ses chances

Depuis trois semaines, le duo Madame Monsieur reste dans le Top 5 des bookmakers et fait ces dernières heures le yo-yo entre la troisième et la cinquième place. Les artistes français étant déjà qualifiés pour la finale, ils ne se sont pas produits en direct lors des demi-finales et, pour le moment, seule une vidéo de leur prestation durant une répétition est disponible. Est-ce pour cela que les parieurs seraient relativement frileux ? Toujours est-il que Emilie Satt et Jean-Karl Lucas seront les treizièmes à passer sur scène samedi, un ordre de passage jugé favorable par les observateurs. A Lisbonne, l’engouement pour Mercyest réel : les journalistes étrangers croisés en salle de presse sont nombreux à nous dire « Rendez-vous pour l’Eurovision 2019 à Paris ! » Les médias tricolores sur place, parmi lesquels 20 Minutes, ont envie d’y croire et en même temps veulent se protéger d’une déception. Chauvinisme mis a part, le Top 5 semble en vue.

  • La Suède en met plein la vue

Au moment où cet article est rédigé, Benjamin Ingrosso n’est « que » septième chez les bookmakers. Mais il nous semble sous-estimé. Parce qu’il représente la Suède et que niveau Eurovision, les Scandinaves ont une patte et un savoir-faire, et puis parce que sa scénographie est impressionnante. Le chanteur se meut devant un mur de néons et la réalisation dynamique nous donne l’impression de voir un clip tourné en temps réel. C’est certes plus impressionnant visuellement que vocalement (d’ailleurs l’artiste peut dire merci à ses choristes), mais cela devrait suffire pour glaner des votes à la pelle.

  • La Moldavie, le carton de l’Est

Le trio DoReDoS n’est pas du tout dans les radars des bookmakers puisqu’il émarge à la 17e position (sur 26). Or, on imagine bien les Moldaves rééditer leur performance de l’an passé, où le groupe Sunstroke Project avait pris la troisième place… D’abord, la mise en scène, qui n’est que fantaisie boulevardière assumée, devrait amuser les téléspectateurs - et donc marquer les esprits. Et puis, la Russie, la Géorgie, l’Azerbaïdjan et la Roumanie n’étant pas qualifiées pour la finale, la Moldavie pourrait aspirer les votes de ces mêmes pays.

Le pronostic de 20 Minutes sur le Top 10 (dans l’ordre alphabétique)…

- Allemagne
- Chypre
- Danemark
- Estonie
- France
- Hongrie
- Irlande
- Israël
- Moldavie
- Suède