Eurovision: «A la réception à l'Ambassade, on a vraiment senti qu'on représentait la France»

L'EUROVISION VU D'ICI (EPISODE 6) Emilie Satt et Jean-Karl Lucas, qui forment le duo Madame Monsieur, livrent au quotidien leurs impressions sur le concours dont ils découvrent les coulisses à Lisbonne...

Propos recueillis par Fabien Randanne

— 

Séance photo pour le duo Madame Monsieur (Jean-Karl Lucas et Emilie Satt) à l'Ambassade de France à Lisbonne, le 10 mai 2018.
Séance photo pour le duo Madame Monsieur (Jean-Karl Lucas et Emilie Satt) à l'Ambassade de France à Lisbonne, le 10 mai 2018. — F. RANDANNE / 20 MINUTES

Par Jean-Karl Lucas, à Lisbonne (Portugal)

« Notre jeudi a été riche en interviews. On a rencontré la presse française et internationale - britannique, belge, finlandaise… C’est toujours super de pouvoir de parler la chanson et qu’il y a un réel intérêt pour elle à l’étranger.

En milieu de journée, une rencontre avec les fans a eu lieu à l’hôtel. Cela a été beaucoup d’émotion : le soutien qu’ils nous apportent depuis trois mois, depuis la finale de Destination Eurovision est inconditionnel. C’était génial de pouvoir passer un moment avec eux. On voulait vraiment les remercier pour tout leur soutien et leur bienveillance, qui nous touchent vraiment. Cela fait plaisir de les sentir derrière nous. Ils nous disent aussi que, qu’importe le résultat de samedi, ils sont fiers d’avoir cette chanson qui les représente.

A 18h, une réception était organisée à l’Ambassade de France. Se retrouver dans cet endroit magnifique fait partie de ces choses invraisemblables, qu’on n’aurait jamais imaginé vivre un jour. On a vraiment senti qu’on représentait la France. Des élèves de l’école française de Lisbonne ont chanté avec nous. Ils avaient tous leur petit badge "vote Mercy". On a fait des selfies, des photos, signé des autographes avec tout le monde. C’était super.

Nous sommes ensuite allés assister à la deuxième demi-finale de l' Eurovision, installés dans la green room. Un espace dans la fosse de l’Altice Arena où les candidats et des membres de leurs délégations peuvent suivre le spectacle - et attendre l’annonce des points. On a pu avoir un aperçu de ce qui va se passer samedi, pour la finale, niveau ambiance. La ferveur du public, ses réactions, le suspense… c’est assez incroyable. On n’imagine pas tant qu’on n’a pas vu ça de l’intérieur.

Avant la fin du direct, Emilie a chanté une reprise en français de Amar Pelos Dois, la chanson de Salvador Sobral, qui a remporté le concours l’an passé. Elle a été très applaudie. C’était un super moment.

La diffusion d’un extrait de notre passage sur scène enregistré la veille a permis de jauger les réactions qui sont plutôt positives. Demain [ce vendredi] est un autre jour. Ce n’est plus la dernière ligne droite, c’est carrément la ligne d’arrivée. C’est une journée importante, puisque celle du jury show de la finale : une sorte de répétition grandeur nature, dans les conditions du direct, de l’émission du lendemain, et qui sera scrutée par les jurés internationaux, qui nous évaluent uniquement sur nos prestations de ce vendredi. »

>> Lire aussi : Le duo Madame Monsieur «surpris par l'organisation quasi-militaire» de l'Eurovision

>> Lire aussi : A l'Eurovision, Madame Monsieur «a besoin d'échanger avec ceux qui vivent la même chose»

>> Lire aussi : Madame Monsieur «a passé trois heures sur le tapis rouge de l'Eurovision. Un truc de dingue !»

>> Lire aussi : Madame Monsieur «travaille pour se concentrer sur l'émotion en finale» de l'Eurovision

>> Lire aussi : Ambiance bouillante pour Madame Monsieur à Lisbonne