Deux mois après son lancement, l’hebdomadaire «Vraiment» suspend sa parution

PRESSE Le numéro 8 de « Vraiment » est le dernier à paraître en attendant une nouvelle formule…

L.B.

— 

Le premier numéro de «Vraiment» est sorti en kiosque le 21 mars 2018.
Le premier numéro de «Vraiment» est sorti en kiosque le 21 mars 2018. — F.R. - 20 Minutes

Deux mois après son lancement, l’hebdomadaire Vraiment suspend sa parution. Selon un communiqué diffusé ce mercredi, le numéro huit qui vient de sortir est le dernier à paraître.

« Malgré les bons retours de nos lecteurs sur la qualité du magazine, le format d’un hebdomadaire imprimé n’a pas rencontré son public. Dès lors, notre responsabilité est d’acter l’impossibilité de mener à bien notre projet sous la forme actuelle et de préparer une nouvelle formule », écrit Julien Mendez, président de Polaris News, la société éditrice, et directeur de la publication.

Un « Vraiment 2 » envisagé

Si le premier exemplaire a été vendu à 18.000 exemplaires, les numéros suivants ont plafonné à 5.000 exemplaires (4.000 au numéro et 1.000 abonnements), précise le JDD ce mercredi. « La tendance des ventes et les ressources disponibles ne permettent malheureusement pas d’envisager d’atteindre à 18 mois l’équilibre des 40.000 exemplaires vendus », précise le communiqué.

Un Vraiment 2 est envisagé sous la forme d’un bimensuel ou d’un mensuel qui trouverait une nouvelle articulation entre le journal papier et le numérique.

« Produire un hebdomadaire papier en 2018 était un sacré défi que nous sommes fiers d’avoir relevé avec une équipe soudée, qui a travaillé avec passion, enthousiasme et rigueur. Nous remercions les lecteurs et particulièrement les abonnés qui nous ont suivis et ont apprécié ce journal non partisan, fouillé, sortant de l’actualité chaude. C’est avec tristesse que nous abandonnons cette partie mais nous nous mettons au travail pour faire perdurer les valeurs et l’esprit du journal sous une autre forme », écrit de son côté le directeur de la rédaction.

Le deuxième échec en quelques semaines

Comme l’avaient expliqué ses créateurs lors du lancement, Vraiment voulait donner la priorité aux faits sur les opinions, et prendre de la hauteur par rapport à l’actualité brûlante. Il avait été créé par Jules Lavie, associé à Julien Mendez et Julie Morel, deux anciens conseillers ministériels d' Emmanuel Macron à Bercy. Le journal avait levé des fonds auprès d’investisseurs de tous horizons, et lancé une campagne de souscription auprès du grand public.

C’est le deuxième échec en quelques semaines dans la presse hebdomadaire en France : le magazine rival Ebdo, lancé en janvier par l’éditeur des revues XXI et 6mois, a mis la clé sous la porte en mars, là aussi en raison de ventes et de ressources financières insuffisantes.

>> A lire aussi : «Vraiment», «Ebdo»... «Ces titres s’adressent au même public, il faut voir s’il y a de la place pour tous»

>> A lire aussi : Le magazine «Ebdo» s'arrête, son éditeur en cessation de paiement

>> A lire aussi : Après «Ebdo», un nouvel hebdomadaire débarque en kiosques, «Vraiment»

 

Mots-clés :