Deux livres de Guillaume Musso en tête des ventes

BEST SELLER L’écrivain français Guillaume Musso réussit à faire un doublé avec « La jeune fille et la nuit » et « Un appartement à Paris » en tête des ventes de livres…

C.B. avec AFP

— 

Guillaume Musso, le 21 juin 2014.
Guillaume Musso, le 21 juin 2014. — BALTEL/SIPA

A quand le troisième ? Une semaine après sa sortie, le nouveau roman de Guillaume Musso, La jeune fille et la nuit, s’est placé en tête des ventes de livres devant un autre de ses romans, Un appartement à Paris. C’est ce qu’indique le classement des meilleures ventes qui paraîtra vendredi dans Livres Hebdo.

Tiré à 400.000 exemplaires, La jeune fille et la nuit, est le premier roman de l’écrivain publié chez Calmann Levy. Juste derrière, on trouve son précédent roman, Un appartement à Paris qui vient d’être publié en poche chez Pocket avec un tirage de 600.000 exemplaires.

Plus de 28 millions de livres vendus à travers le monde

Guillaume Musso fait partie du club très fermé des auteurs francophones de best-sellers avec plus de 28 millions de livres vendus à travers le monde. Ses romans ont été traduits en quarante langues. Depuis sept ans, l’écrivain, adulé en Corée du Sud, star en Allemagne et en Italie, est l’auteur français qui vend le plus de livres.

« La jeune fille et la nuit ce pourrait être Twin Peaks au pays de Pagnol », avait récemment confié Guillaume Musso en présentant son nouveau thriller, le premier se déroulant entièrement sur la Côte d'Azur. Dans ce roman très spécial, Guillaume Musso nous donne le nom de l’assassin dès les premières pages. Il s’agit du narrateur, Thomas, un romancier à succès né à Antibes.

Un meurtrier dont la vie sombre vingt-cinq ans après le crime

En décembre 1992, Thomas, 18 ans, élève en classe prépa d’un lycée, a assassiné Alexis, un prof de philo soupçonné d’être l’amant de la jeune Vinca, une condisciple de Thomas dont il était secrètement amoureux. Le corps d’Alexis a été emmuré dans le gymnase du lycée. Vinca a mystérieusement disparu. L’enquête de police n’a rien donné.

LES LIEUX L’histoire de LA JEUNE FILLE ET LA NUIT se déroule en partie sur le campus d’un lycée prestigieux de la Côte d’Azur, endroit magnifique et pourtant angoissant quand il devient le théâtre d’un huis clos mortel... S’il existe une grande tradition du « Campus novel » dans le monde anglo-saxon, ce n’est pas le cas, à ma connaissance, dans la littérature française. Or, j’adore ça. Je trouvais donc excitant et original de mettre en scène une histoire au sein d’un campus international implanté en pleine garrigue. Comme le dit l’un de mes personnages, c’est un peu « Twin Peaks au pays de Pagnol ! ». J’aime cette idée d’envisager le campus comme une arène, comme un théâtre qui abrite une petite communauté de personnages que l’on va voir évoluer « sous cloche ». Dans mon histoire, l’intrigue se déploie sur deux époques, me permettant de dépeindre deux atmosphères très différentes. Celle du campus presque vidé par les vacances de Noël et paralysé par une tempête de neige en 1992, où le froid, les bruits étouffés, la difficulté à se déplacer dans la neige diffusent une angoisse, une sensation d’enfermement. Et puis celle festive et ensoleillée d’une matinée de printemps 2017, en apparence très apaisée, ce qui rend d’autant plus terrifiantes les failles qui menacent de s’ouvrir... #guillaumemusso #lajeunefilleetlanuit #24avril

A post shared by Guillaume Musso (@guillaume_musso) on

Vingt-cinq ans plus tard, en mai 2017, Thomas revient à Antibes alors que l’on fête les 50 ans du lycée. Le gymnase doit être rasé. On va certainement retrouver le corps qui y est emmuré. La vie de Thomas et de son ami Maxime (qui l’a aidé à se débarrasser du cadavre) va sombrer. Le cauchemar semble avoir déjà commencé quand Thomas trouve le mot « Vengeance » écrit à son attention...