Eurovision: La France débarque dans le Top 3 des bookmakers

MUSIQUE Le duo Madame Monsieur est, aux yeux des parieurs, l’un des principaux favoris pour remporter le concours de chansons, le 12 mai à Lisbonne…

Fabien Randanne
— 
Jean-Karl Lucas et Emilie Satt, qui forment le duo Madame Monsieur, à Paris, en avril 2018.
Jean-Karl Lucas et Emilie Satt, qui forment le duo Madame Monsieur, à Paris, en avril 2018. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

EDIT : Publié le vendredi 27 avril, après que la France a intégré le Top 5 des bookmakers, cet article a été mis à jour dimanche 29 avril lorsque le duo Madame Monsieur a atteint le Top 3.

C’est de bon augure à deux semaines de la finale. Madame Monsieur a atteint le Top 3 des favoris des bookmakers pour remporter l’Eurovision, le 12 mai à Lisbonne (Portugal). Le duo français a effectué une sérieuse remontée : le 11 mars, il n’était qu’à la quatorzième place.

« En vrai, on n’a pas encore bien compris comment ça fonctionne ces histoires de bookmakers, mais ça fait plaisir », ont souri sur Twitter Jean-Karl Lucas et Emilie Satt, les deux membres de Madame Monsieur mercredi, après avoir intégré le Top 5 des bookmakers.

Des concerts remarqués à l’étranger

Difficile effectivement d’expliquer les subtilités des critères pris en compte et des algorithmes. Mais si les pros des paris misent autant sur les chances de la France, c’est sans doute parce que Jean-Karl Lucas et Emilie Satt ont réussi leur campagne promo à l’étranger. Salués au concert pré-Eurovision de Londres début avril, ils ont été très applaudis quelques jours plus tard au show Israel Calling, qui a rassemblé plus de 10.000 personnes à Tel-Aviv. Et samedi, à Madrid, ils ont été littéralement acclamés par le public espagnol. Le fait que la petite Mercy, qui a inspiré le texte de leur chanson, ait été retrouvée, a peut-être également contribué à la visibilité de la candidature tricolore.

Les bookmakers ne sont pas forcément des oracles prédisant les gagnants de l’Eurovision plusieurs semaines à l’avance. L’Italien Francesco Gabbani, annoncé comme grandissime favori l’an passé pendant des mois en a fait l’amère expérience : il a fini à une sixième place, décevante au regard des espoirs placés en lui. Le Portugais Salvador Sobral, qui s’est imposé, n’est devenu le numéro 1 des bookmakers que la veille de la finale.

« Etre dans le Top 10 des bookmakers est très important »

Etre bien en vue du côté des parieurs n’est cependant pas anodin. « La cote établie par les parieurs ne veut pas forcément dire grand-chose, c’est vrai, mais la presse s’appuie sur ça pour tenter de définir les favoris à suivre. Etre dans le Top 10 est donc très important », confiait récemment Edoardo Grassi, le chef de la délégation française à 20 Minutes.

Ce que le chanteur Amir confirme : « Quand le grand public ouvre le journal, on ne lui parle que des favoris et non de la totalité de la quarantaine de candidats. Il est donc important d’être dans les radars des médias étrangers, pour être dans la liste des artistes à suivre dont ils vont parler. »

Il y a deux ans, l’interprète de J’ai cherché avait atteint la deuxième place chez les bookmakers à quelques jours du concours. Mais, après une première répétition sévèrement critiquée, sa cote avait sensiblement reculé.

Tout reste donc à faire pour Madame Monsieur. Les répétitions, qui commencent ce dimanche à Lisbonne, pourraient rebattre sérieusement les cartes. On saura alors si les candidats d’Israël et de la Bulgarie qui devancent pour le moment les Français, confirment leur statut de prétendants à la victoire ou si leurs scénographies tombent à plat. Idem pour le duo français qui devra attendre le soir du vendredi 4 mai pour répéter sur la scène de l’Altice Arena qui accueille cette année le concours.