VIDEO. Le DJ suédois Avicii «n'en pouvait plus», selon sa famille

DECES Le DJ suédois avait été retrouvé sans vie vendredi dernier dans une chambre d’hôtel à Mascate, capitale du sultanat d’Oman...

L.Br.

— 

Avicii, le DJ suédois, à Budapest le 14 août 2014.
Avicii, le DJ suédois, à Budapest le 14 août 2014. — Attila KISBENEDEK / AFP

Une semaine après sa mort, la famille du DJ Avicii a publié un deuxième communiqué, dans lequel elle évoque les circonstances de son décès, selon le journal suédois Aftonbladet. Le DJ suédois avait été retrouvé sans vie vendredi dernier dans une chambre d’hôtel à Mascate, capitale du sultanat d’Oman.

« Il n’en pouvait plus. » Les parents de Tim Bergling, surnommé Avicii, Anki Lidén et Klas Bergling se sont exprimés sur le décès de leur fils, sous-entendant qu’il s’est suicidé. « Notre très cher Tim était une âme artistique fragile qui cherchait des réponses à des questions existentielles. Un perfectionniste qui a voyagé et travaillé dur, à un tel point qu’il a souffert d’un stress extrême », peut-on lire dans le texte.

« Tim n’était pas fait pour ce business »

« Quand il a pris sa retraite, il voulait trouver un équilibre pour être heureux dans sa vie et sa musique. Il a vraiment lutté avec ses pensées sur le sens de la vie, du bonheur. Il ne pouvait pas continuer ainsi. Tim n’était pas fait pour le business dans lequel il est tombé, il était sensible et fuyait les projecteurs », écrit sa famille. « Ta personnalité et ta musique garderont ta mémoire vivante. Nous t’aimons », concluent-ils.

Les enquêteurs ont rapidement écarté toute piste criminelle, après deux autopsies du corps du jeune homme.

Le Suédois s’est hissé à deux reprises à la troisième place du classement des meilleurs DJ du monde, en 2012 et 2013, selon DJ Magazine, la référence en la matière. Et, d’après le magazine Forbes, il avait engrangé 90 millions de dollars (73 millions d’euros) entre 2012 et 2016. Sur Spotify, ses titres affichent près de 600 millions d’écoutes.