VIDEO. Toulouse: La Machine et son Minotaure déboulent en ville le 1er novembre

CULTURE Pour signer son arrivée dans le quartier toulousain de Montaudran, la compagnie La Machine donnera un grand spectacle le premier week-end de novembre…

Beatrice Colin

— 

La compagnie La Machine donnera un grand spectacle dans les rues de Toulouse du 1er au 4 novembre 2018 avant l'ouverture de la Halle des mécaniques à Montaudran.
La compagnie La Machine donnera un grand spectacle dans les rues de Toulouse du 1er au 4 novembre 2018 avant l'ouverture de la Halle des mécaniques à Montaudran. — Cie La Machine Facebook
  • La compagnie La Machine exploitera la Halle de la Machine, dans le quartier toulousain de Montaudran où les 220.000 visiteurs sont attendus pour découvrir plusieurs créatures fantastiques.
  • Le Minotaure, une machine XXL de 47 tonnes, créée pour Toulouse, sera dévoilée le 1er novembre lors d’un spectacle de quatre jours.

Le 1er novembre, le Minotaure sortira du labyrinthe où il se cache depuis des mois pour déambuler dans les rues de la Ville rose durant quatre jours.

La créature mécanique mi-homme mi-taureau, créée par la compagnie La Machine, sera au cœur du spectacle Le Gardien du Temple qui animera le centre-ville durant quatre jours.

>> A lire aussi : La mécanique du suspense pour l'arrivée du fameux Minotaure à Toulouse

Ce géant de 47 tonnes sera l’ambassadeur toulousain de la compagnie fondée à Nantes par François Delarozière.

Dès le 9 novembre, le Minotaure prendra ses quartiers sous l’auvent de la Halle de la Machine dans le quartier de Montaudran, aux côtés de l’araignée et quelques-unes des créations sorties tout droit du bestiaire fantastique de la compagnie.

Une fréquentation de 220.000 visiteurs visée

Après neuf ans de gestation, l’installation de la Machine sur l’ancien site des pionniers de l’aéropostale, baptisé la Piste des Géants, est enfin effective. Lundi, Jean-Luc Moudenc, le président de Toulouse Métropole, et François Delarozière, ont paraphé le contrat qui les unit durant dix ans.

« La Halle sera une écurie vivante, le contenu changera plusieurs fois par an, nous y préparerons les machines avant qu’elles aillent faire des spectacles ailleurs mais nous n’y construirons pas de machines », indique le directeur de la compagnie qui compte accueillir sur ce site près de 220.000 visiteurs dès l’an prochain.

A la fois salle d’exposition, de maintenance et lieu de vie, la Halle sera ouverte 278 jours par an au grand public, avec un tarif d’entrée de 9 euros.

La Métropole compte bien rebondir sur la notoriété que s'est construit la compagnie sur l'Île de Nantes au fil des années. « La culture est un facteur d’attractivité économique. Il y a un parcours à inventer entre la Piste des Géants, Aéroscopia et a Cité de l’espace », assure Jean-Luc Moudenc dont la collectivité a investi plus de 14 millions d’euros dans la Halle, 2,5 millions d’euros pour le Minotaure et déboursera 2 millions d’euros pour le spectacle de lancement.

A l’année, la Métropole versera 577.000 euros à la compagnie pour faire fonctionner le site qui emploiera 35 personnes à l’année pour faire découvrir le monde féerique des machines.