Léa Seydoux, Emmanuelle Seigner, Mindy Kaling... L’Académie des Oscars mise (enfin) sur les femmes et la diversité

DIVERSITE L’Académie avait promis en 2016, de doubler le nombre de femmes et représentants des minorités ethniques d’ici 2020…

20 Minutes avec AFP

— 

Les statuettes de la 90e édition de la cérémonie des Oscars.
Les statuettes de la 90e édition de la cérémonie des Oscars. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Une promesse tenue après de virulentes critiques ! Un nombre record de femmes et d’artistes de multiples ethnicités ont été invités à rejoindre les rangs de  l’Académie des Oscars, parmi lesquels une moitié de femmes y compris les Françaises Léa Seydoux, Sofia Boutella et Emmanuelle Seigner, quelques mois après l'exclusion de son époux, Roman Polanski .

L'Académie a précisé dans un communiqué que 49% des 928 nouveaux membres étaient des femmes, ce qui porte le taux de ses membres féminins à 31% contre 25% il y a trois ans. Parmi les nouveaux artistes, 38% sont des personnes de couleur, dont l'actrice et humoriste Mindy Kaling, la toute jeune Quvenzhané Wallis (14 ans), l'acteur Daniel Kaluuya (Get Out, Black Panther), les musiciens Nitin Sawhney, Kendrick Lamar ou Carlinhos Brown.

Les artistes de multiples ethnicités représentent dorénavant 16% des membres

Grâce à ces arrivants, les artistes de multiples ethnicités représentent dorénavant 16% du total des membres contre 8% en 2015. Chez les Français, les acteurs Tahar Rahim, Saïd Taghmaoui et Timothée Chalamet, les réalisateurs Laurent Cantet, Michel Gondry, Jean-Pierre Jeunet, les auteurs Bertrand Bonello et Arnaud Desplechin, le compositeur Eric Serra, la productrice Sylvie Pialat font aussi partie de la «promo 2018».

L'actrice américaine Ann Dowd, qui incarne la terrifiante Tante Lydia dans la série d'anticipation The Handmaid’s Tale fait aussi partie du cru 2018 tout comme la star de la nouvelle trilogie Star Wars Daisy Ridley, mais aussi Blake Lively, Diane Kruger ou Nadine Labaki.

Si tous les membres invités acceptent de rejoindre l'Académie, le nombre de ses membres passerait à 9.226 personnes. L’Académie avait promis en 2016 de doubler le nombre de femmes et représentants des minorités ethniques d'ici 2020.