20 Minutes : Actualités et infos en direct
ANIMATION« Wish », une héroïne et un conte 100% Disney pour les 100 ans du studio

« Wish – Asha et la bonne étoile » : Un conte 100% Disney pour les 100 ans du studio

ANIMATIONCe conte magique mêle tradition et modernité pour rendre hommage comme il se doit aux studios créés par Walt Disney en 1923
« Wish - Asha et la bonne étoile » de Chris Buck et Fawn Veerasunthorn
« Wish - Asha et la bonne étoile » de Chris Buck et Fawn Veerasunthorn - Walt Disney Company France / 20 Minutes
Caroline Vié

Caroline Vié

L'essentiel

  • «Wish – Asha et la bonne étoile » fait découvrir une héroïne prête à prendre des risques pour faire s’exaucer les vœux de ses concitoyens.
  • Ce film bourré de références aux classiques des studios Disney est de toute beauté.
  • Chansons, personnages attachants et images sublimes sont au rendez-vous dans ce film signé par le coréalisateur des deux « Reine des neiges ».

Ne vous fiez pas au titre ! Wish – Asha et la bonne étoile de Chris Buck et Fawn Veerasunthorn, dont on avait découvert les premières images au Festival d’Annecy, n’a rien d’une œuvre filmée au rabais. Il s’agit bien au contraire d’un film d’animation somptueux destiné à célébrer dignement les 100 ans du studio Disney. Une jeune fille intrépide y défie les règles de son monde pour faire s’exaucer les vœux de ses concitoyens. Ses alliés principaux ? Un chevreau en pyjama répondant au doux nom de Valentino et une petite étoile dodue baptisée Star.

« Bien sûr que c’était une énorme responsabilité, avoue Fawn Veerasunthorn, mais notre amour commun pour l’univers Disney nous a portés. Nous avons tenté de retrouver le charme des classiques du studio tant par les références que par nos choix visuels. » Le film est bluffant esthétiquement donnant l’impression de replonger fans des œuvres anciennes notamment par la beauté des décors renouant avec la magie de longs métrages plus anciens.

De l’ancien et du nouveau

« Les chansons entraînantes et des personnages modernes permettent de tisser une toile entre toutes les époques du studio », confie le coréalisateur Chris Buck connu pour avoir cosigné les deux volets de La Reine des neiges. Les fans prendront plaisir à essayer de repérer les clins d’œil aux productions « maison ». Les meilleurs amis de l’héroïne évoquent, par exemple, les sept nains de Blanche-Neige et on conseille de ne pas rater une séquence touchante à la toute fin du générique. Pour le reste, il faut bien ouvrir les yeux pour dénicher les petits détails amusants.

L’intrigue qui prône le fait réaliser ses rêves en prenant sa vie en main montre le chemin parcouru par le studio Disney où il suffisait d’appeler sa bonne étoile pour réussir. « Les temps ont changé et nous aussi, explique Fawn Veerasunthorn. On ne peut plus avoir recours à une forme de pensée magique. Nos héros sont actifs quand il s’agit de lutter contre le mal et de s’accomplir ce qui ne les empêche pas de rêver. »

Bon anniversaire et à très vite pour la suite

Un mélange entre tradition et modernité donne un ton particulier à Wish – Asha et la bonne étoile. Ce conte poétique célèbre le passé du studio tout en rendant confiant pour son avenir. Et les peluches de Valentino comme de Star devraient être en vedettes sous les sapins de Noël.

Sujets liés