Festival d’Annecy : «Le Petit Nicolas» remporte le Cristal du meilleur long-métrage

PALMARES « Le Petit Nicolas : Qu’est ce qu’on attend pour être heureux » est le grand vainqueur d’une édition passionnante placée sous le signe des retrouvailles en présentiel

De notre envoyée spéciale à Annecy, Caroline Vié
Le Petit Nicolas: Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ? d'Amandine Fredon et Benjamin Massoudre
Le Petit Nicolas: Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ? d'Amandine Fredon et Benjamin Massoudre — Bac Films
  • Ce grand retour du Festival d'Annecy en présentiel est une réussite.
  • Annecy est plus que jamais la capitale du cinéma d'animation dans tous ses états et sous tous ses formats.
  • Un palmarès très riche est à l'image de l'ensemble de la programmation.

Le Festival d'Annecy est à l’image de son Grand Prix 2022: Le Petit Nicolas : Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? d’Amandine Fredon et Benjamin Massoudre. Cette manifestation est aussi attachante, malicieuse, inventive et passionnante que le jeune héros créé par le duo René Goscinny et Jacques Sempé. Le directeur du festival  Mickaël Marin et le délégué artistique Marcel Jean peuvent être légitimement fiers de ce retour en présentiel total de celui que les fans ont surnommé le plus beaux des « festivaux ».

Trois œuvres aussi originales que remarquables, Interdit aux chiens et aux Italiens d’Alain Ughetto et My Love Affair With Marriage de Signe Baumane et Saules sauvages de Pierre Foldes ont également été récompensés confirmant ce qu’a répété Guillermo Del Toro tout au long de la semaine : « L’animation n’est pas un genre cinématographique mais du pur cinéma. » Ces œuvres poétiques et fortes le démontrent par l’exemple.

Des découvertes multiples autour du lac

Les 12.348 accrédités (8 % de plus qu’en 2019, année record) se sont régalés avec des œuvres venues de 106 pays. Il y en avait vraiment pour tous les goûts en termes de longs-métrages et de séries pour une édition marquée par le retour au bord du lac de grands studios américains comme Disney qui en a profité pour annoncer des projets alléchants.

Les Gremlins animés de Joe Dante et les premières images de Spider-Man Accross The Spiderverse ont également fait partie des émerveillements des festivaliers. Unicorn Wars d’Alberto Vasquez, étonnant croisement entre Full Metal Jacket et Les Bisounours et Inu-ho de Masaaki Yuasa, transformant un acteur du théâtre No en rock star au XIVe siècle, font partie de nos coups de cœur surprises.

Le grand maître Michel Ocelot toujours aussi en forme à 78 ans a aussi créé l’évènement en recevant un Cristal d’honneur et en montrant son nouveau film : Le Pharaon, le Sauvage et la Princesse. Il est impossible de citer toutes les découvertes qu’offrait cette édition 2022 d’un Festival convivial où les plus grands professionnels côtoient des étudiants pour répondre à leurs questions et les enrichir de leurs conseils. Annecy, c’est le paradis de l’animation y compris pour le grand public qui s’est rué sur les projections en plein air.

Et pour répondre à la question du Petit Nicolas (qu’on pourra voir en salle le 12 octobre prochain). Ce qu’on attend pour être heureux, c’est de revenir à Annecy en juin 2023.