Festival d'Annecy : Joe Dante remonte à l'origine des Gremlins dans une série très amusante

ANIMATION Joe Dante était à Annecy pour défendre les couleurs de la série d'animation « Gremlins : Secrets of the Mogwaï », une préquelle dont il est le producteur exécutif

De notre envoyée spéciale à Annecy, Caroline Vié
— 
«Gremlins: Secrets of the Mogwai» de Tze Chun
«Gremlins: Secrets of the Mogwai» de Tze Chun — Warner Bros/HBO
  • L’univers de « Gremlins » a été transposé dans une série animée qui raconte leurs débuts.
  • On y découvre les origines de Gizmo, l’adorable Mogwaï.
  • Joe Dante, réalisateur des deux longs-métrages de 1984 et 1990, soutient cette nouvelle déclinaison de son univers.

« Je n’aurais jamais pensé revoir des Gremlins sur l’écran, confie Joe Dante à 20 Minutes. Ils ont pourtant toujours été présents dans ma vie, car on m’en parle tout le temps. » Le réalisateur américain, qui a réalisé les deux volets de l’histoire des turbulentes bestioles vertes, en 1984 et 1990, est venu présenter le premier épisode de la nouvelle série animée Gremlins : Secrets of Mogwaï au Festival d’Annecy.


« Je n’ai jamais voulu réaliser un troisième Gremlins, précise Joe Dante. J’avais verrouillé l’histoire pour qu’il n’y en ait pas ! Mais l’idée d’une préquelle m’a séduit. » On y découvre l’origine de l’adorable Gizmo, nounours bicolore qui évoque un brin Baby Yoda par ses grandes oreilles ! « C’est vrai que la ressemblance entre Gizmo et Baby Yoda est frappante mais notre créature a été créée au milieu des années 1980 alors que celle de l’univers Star Wars est plus récente », sourit-il. Différence majeure : Gizmo génère des créatures diaboliques si on le mouille ou si on le nourrit après minuit.

On va donc découvrir comment les créatures sont passées du Shanghai des années 1920 au San Francisco du milieu des années 1980. « Il est certain que l’animation permet des choses qui étaient inenvisageables à l’époque de mes films. Nous ne pouvions pas disposer d’effets numériques à cette époque-là et il fallait tout faire avec marionnettistes que nous devions cacher ne pouvant les effacer à la palette graphique, » admet Joe Dante.

La série se décline sur dix épisodes changeant de décor au gré des tribulations du nounours et de son complice, le jeune Sam, résolu à limiter les dégâts que peut commettre – bien malgré lui – l’encombrant petit animal aux grands yeux expressifs. Si les producteurs de la série se réclament des légendes chinoises et de la mythique série française Les Mystérieuses cités d'or, Joe Dante reconnaît tenir au côté fantastique de l’ensemble. « Ce qui a fait le succès de Gremlins est le mélange d’humour, d’aventures et de Fantastique qu’on va retrouver en animation », précise-t-il.

On ne connaît pas encore la date de diffusion de la série qui sortira sur HBO Max à l’international et sur Cartoon Network en France mais une deuxième saison est déjà en production. « Les Gremlins ont été populaires depuis la sortie du premier film en 1984, avoue Joe Dante. Je crois que cela est dû au fait que cet univers évoque la gentillesse et la méchanceté qui se dissimulent en chaque être humain. » C’est cela qui va permettre aussi à cette nouvelle déclinaison d’attirer de nouveaux fans.