Festival de Cannes: Diam's justifie son absence et donne de ses nouvelles en images

CONFESSION L’ex-star du rap explique son changement de vie dans « Salam », documentaire projeté hors compétition devant un public conquis

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié
— 
Diam's donne de ses nouvelles sur la Croisette — 20 Minutes
  • Il y a dix ans que Diam’s a abandonné le rap après s’être convertie à l’Islam.
  • Elle parle des raisons de ce choix dans « Salam », documentaire où elle se livre avec sincérité.
  • Le film a ému les nombreux fans présent lors de la projection, jeudi soir, heureux de retrouver la star ne serait-ce qu’en images.

Diam's alias Mélanie Georgiades n’était à Cannes qu’en images pour la projection du documentaire Salam qu’elle a coréalisé avec Houda Benyamina (Caméra d’or pour Divines en 2016) et Anne Cissé. Elle a cependant envoyé un message en vidéo pour remercier Thierry Frémaux d’avoir sélectionné le film et d’avoir compris pourquoi sa nouvelle vie rendait impossible sa présence sur la Croisette.

Des fans refoulés à l'entrée

La star du rap, retirée du métier depuis dix ans et convertie à l’Islam, explique ses choix en se confiant à cœur ouvert devant la caméra. Une foule si massive se pressait devant la salle de projection qu’il a fallu refouler certains fans qui sont partis, les larmes aux yeux. Ils pourront découvrir Salam en salle les 1er et 2 juin prochain, mais aussi sur la plateforme de streaming BrutX.

« Mélanie Diam’s est une personne formidable et une femme exceptionnelle et nous sommes émues de présenter ce film qui lui ressemble », a déclaré Houda Benyamina avant la projection. Les festivaliers ont visiblement apprécié Salam, vu le tonnerre d’applaudissements de ce projet mené à bien par trois femmes dynamiques et complices.