Mike Myers serait ravi de faire un film « Shrek » par an s’il le pouvait

ATTACHANT L’acteur est très attaché au célèbre ogre vert

20 Minutes avec agences
L'acteur Mike Myers et Shrek
L'acteur Mike Myers et Shrek — Tony DiMaio/startraksphoto.com/Cover Images

Mike Myers ne verrait aucun inconvénient à tourner un film Shrek par an s’il en avait l’occasion. La star d’Austin Powers a prêté sa voix à l’ogre vert dans la version originale des quatre métrages parus entre 2001 et 2010, et il a hâte de reprendre du service pour un cinquième volet annoncé pour 2023.

Plus d’une décennie après sa dernière performance, Mike Myers reste extrêmement attaché au personnage.

« Le concept d’un ogre qui se déteste et parvient à s’accepter avait beaucoup de sens pour moi. J’aime jouer Shrek. Si je devais faire un Shrek par an je serais ravi », a-t-il confié à GQ, avant d’expliquer pourquoi il avait choisi de donner un accent écossais au personnage.

Le bon accent

« La forme du conte de fées est eurocentrique et empreinte de classicisme. Quand j’ai été approché pour faire Shrek, au départ, je l’ai incarné comme un Canadien. Et puis je l’ai réenregistré en tant qu’Écossais parce qu’il me semblait que c’était l’accent populaire (par excellence) », a poursuivi Mike Myers, précisant au passage qu’il avait des ancêtres écossais.

En attendant l’arrivée de Shrek 5, Le Chat Potté 2 arrive dans les salles pour décembre prochain. De son côté, Mike Myers est de retour à l’écran dans The Pentaverate, une nouvelle série Netflix aux accents burlesques dans laquelle il campe, comme à son habitude, plusieurs rôles à la fois.