« Les Crimes du futur »: Viggo Mortensen voit de l'amour dans le film de Cronenberg

SENTIMENTAL L'acteur Viggo Mortensen retrouve son réalisateur fétiche David Cronenberg pour « Les Crimes du futur », en salle ce mercredi après sa présentation à Cannes

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié
— 
Viggo Mortensen, acteur complice sur "Les Crimes du futur" — 20 Minutes
  • Viggo Mortensen est dirigé par David Cronenberg pour la quatrième fois dans « Les Crimes du futur ».
  • Son personnage y vit une passion très étrange avec une artiste jouée par Léa Seydoux dans un film magnifique mais clivant.

Entre Viggo Mortensen et David Cronenberg, c’est une histoire qui dure. Une histoire de violence comme l’indique le titre de leur premier film l’un avec l’autre, A History of violence (2005). Une histoire qui s’est ensuite poursuivie avec Les Promesses de l’ombre (2007) et A Dangerous Method (2011), avant que le duo ne se retrouve à Cannes pour Les Crimes du futur, nouvel exemple de l’accord parfait entre le réalisateur et l’acteur où Léa Seydoux et Kristen Stewart trouvent aussi leur place.

Une histoire d’amour différente

« Ce film, c’est une histoire d’amour différente, mais une belle histoire d’amour entre le personnage de Léa Seydoux et le mien », explique Viggo Mortensen à 20 Minutes. Le couple a remplacé le sexe par des performances artistiques où elle tatoue les organes qu’il fabrique dans son corps.

« Il y a eu d’autres films qui ont fait des choses étranges avec la sexualité mais pas toujours avec la profondeur qu’y met David Cronenberg. Il ne montre pas des images seulement pour choquer mais aussi pour provoquer des discussions. » C’est bien évidemment le cas pour ce film clivant et sensuel où l’acteur est, une fois de plus, remarquable dans un rôle où il ressemble comme deux gouttes d’eau au réalisateur.