David Cronenberg s'attend à ce que les critiques de Cannes quittent la projection de son film

CROISETTE Le cinéaste admet que certaines scènes des « Crimes du Futur » sont difficiles

20 Minutes avec agences
— 
Le réalisateur David Cronenberg
Le réalisateur David Cronenberg — Roger Wong/INFevents.com/Cover Images

David Cronenberg s’apprête à secouer Cannes avec Les Crimes du Futur. Un film dans lequel Viggo Mortensen incarne un artiste contemporain qui transforme les actes chirurgicaux en performances artistiques dans un monde futuriste. « La chirurgie est le nouveau sexe », déclare le personnage de Kristen Stewart dans la bande-annonce du film, baignée dans une ambiance glauque à souhait dont seul le cinéaste a le secret, tandis que Léa Seydoux fait également partie du casting.

Pour David Cronenberg, c’est bien simple : le public pourrait se clairsemer dès les premières minutes tant « certaines scènes sont très dures ».

« Je suis certain que des gens vont sortir de la salle dans les cinq premières minutes du film. J’en suis sûr. Certains qui ont vu le film ont dit qu’ils pensent que les vingt dernières minutes seront très dures et que des gens partiront. Un gars a dit qu’il avait presque eu une crise de panique », a-t-il confié à Deadline.

« Révulsés, mais pas outrés »

« Et j’ai dit “Eh bien, ça serait ok”. Mais je ne pense pas que ce sera la réaction générale. Je m’attends à des départs, à Cannes, et c’est très spécial », a continué David Cronenberg qui s’était fait largement huer en 1996 avec Crash, un film mettant en scène des gens excités sexuellement par les accidents de voiture. Mais pour le réalisateur, la révulsion n’est pas synonyme de rejet et il ne se fait pas de mouron concernant l’accueil des Crimes du Futur.

« Je ne suis pas nerveux, j’ai hâte, car quand vous réalisez un film vous voulez que les gens y réagissent. Je ne pense pas qu’on aura l’expérience de Crash. Qu’ils soient aussi outrés qu’avec Crash, je ne pense pas. Ils pourraient être révulsés au point de vouloir partir, mais pas outrés. Mais je ne sais pas ce qu’il va se passer », a-t-il continué.

Les Crimes du Futur arrive dans les salles le 25 mai.