« Détective Conan: La Fiancée de Shibuya » : Un justicier petit par la taille mais grand par le QI

ANIMATION Le mini redresseur de torts offre l’une de ses aventures les plus réussies dans « Détective Conan : La Fiancée de Shibuya », en salle ce mercredi

Caroline Vié
— 
Détective Conan est de retour pour "La fiancée de Shibuya" — 20 Minutes
  • Le justicier au physique juvénile part en guerre contre un terroriste insaisissable.
  • « Détective Conan et la fiancée de Shibuya » mêle action et suspense de façon spectaculaire.
  • Il n’est pas besoin d’être familier de la saga pour l’apprécier.

Vingt-cinq longs-métrages, 100 volumes du manga, plus de 1000 épisodes : Détective Conan , créé par Gosho Aoyama, fête dignement ses 28 printemps. L’enquêteur juvénile aux cellules grises fourmillantes derrière ses petites lunettes rondes vient s’afficher sur les écrans français avec un excellent film :  La Fiancée de Shibuya.

Cette aventure passionnante est une nouvelle démonstration de l’exigence d’ Eurozoom en matière d’ Anime, qui a déjà distribué  The Scarlett Bullet, mettant en scène le héros en 2021. « Il fallait que le film puisse être vu par tous, même ceux qui ne connaissaient pas l’univers de Détective Conan », précise le réalisateur dans le dossier de presse. Et ça fonctionne ! Le spectateur se laisse emporter aux côtés du justicier (adulte prisonnier dans un corps d’enfant) et de ses amis pour sauver un ancien policier, sa future femme et le quartier bondé de Shibuya des agissements d’un terroriste insaisissable.

Soutenu par le créateur

« J’ai rétréci mais pas mon QI ! », martèle le héros qui le démontre brillamment au gré de péripéties si palpitantes et spectaculaires qu’on se laisse totalement emporter. Enlèvements, attentats et poursuites sont au menu au cœur de Tokyo pour un divertissement auquel Aoyama-san, créateur de cet univers, est venu apporter sa collaboration puis son soutien inconditionnel.

Si l’action se déroule pendant la période d’Halloween, c’est pour mieux permettre des scènes ahurissantes comme celle où l’un des héros est kidnappé par les mouvements d’une foule à têtes de citrouilles ou que des guirlandes accrochées au-dessus de fêtards se transforment en armes meurtrières. De quoi élaborer un suspense haletant où colliers explosifs et trahisons multiples mettent les nerfs du héros et du public à rude épreuve.