Festival de Cannes : Ce que vous allez voir (et ce que vous ne verrez plus) sur les écrans

IMAGE Les nouveaux médias partenaires du Festival de Cannes, France Télévisions et Brut, présentaient ce jeudi un dispositif commun résolument différent de ce que proposait autrefois Canal +

Stéphane Leblanc
— 
La pose du tapis rouge la veille du Festival de Cannes
La pose du tapis rouge la veille du Festival de Cannes — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • Brut et France Télévisions sont les nouveaux partenaires médias du Festival de Cannes.
  • Ils remplacent Canal+ et parlent de rajeunissement de l’audience et d’une présence massive du festival dans tous les foyers, en France comme à l’étranger.
  • Ce jeudi, lors de la présentation de ce dispositif, Virginie Efira a été annoncée comme maîtresse des cérémonies d’ouverture et de clôture.

Donner un coup de jeune au festival, le faire entrer plus massivement dans les foyers et qu’il devienne accessible dans le monde entier. Ce sont les trois mots d’ordre martelés tout au long de la conférence de presse qui réunissait les responsables de France Télévisions et Brut, les deux nouveaux partenaires médias autour des organisateurs du Festival de Cannes.

Première info, et non des moindres, les cérémonies d’ouverture et de clôture seront raccourcies et c’est l’actrice Virginie Efira qui officiera les deux fois en maîtresse de cérémonie. Le reste est plus flou. Quid des montées des marches, par exemple, annoncées à la fois sur France Télé sur le web, Culture Box sur la TNT, mais aussi sur TikTok via un mystérieux programme « spécifique avec un dispositif à l’entrée de la salle de projection ». « Tout est encore en préparation », assure Renaud Le Van Kim, le patron de Brut…

Ni paillette, ni argent qui coule à flots

Revenons aux certitudes. On pourra voir « au moins un film emblématique du festival chaque soir », Télématin et C’est à vous seront en direct de la Croisette et les journaux de 13 et 20 heures largement mis à contribution. France Télé et Brut promettent de « mutualiser leurs efforts » et « travailler en synergie », ne serait-ce que pour réduire les coûts. « Les paillettes et l’argent qui coule à flots, ce n’est pas la tendance du service public », prévient Delphine Ernotte. Les paillettes, non, mais le fun pourquoi pas à travers les formats proposés avec Brut pour les comptes du festival sur TikTok, Snapchat ou Instagram. Brut va aussi lancer une chaîne YouTube, avec la volonté affichée de l’ouvrir aux jeunes artistes et aux cinématographies étrangères peu exposées en France.

Même si Thierry Frémaux s’est fendu d’un bel hommage d'« enfant de la télé », citant les très emblématiques Ciné-Club de Claude-Jean Philippe et Le Cinéma de Minuit de Patrick Brion comme des références, on le sentait tout accaparé par la sélection qu’il prépare, officialisant même le retour à Cannes de Tom Cruise avec Top Gun : Maverick. Et France Télé de promettre : « Ce jour-là, toutes nos émissions lui seront consacrées ». Pas un mot en revanche pour confirmer Elvis de Baz Luhrmann (avec Austin Butler et Tom Hanks) ou Three Thousands Years de George Miller (avec Tilda Swinton et Idris Elba) en sélection officielle. « Je vous en ai assez dit pour aujourd’hui. » Thierry Frémaux préférait ménager ses effets pour son prochain rendez-vous avec la presse, celui de la présentation des films, le jeudi 14 avril.