« Super-héros malgré lui » : Quels sont les superhéros les plus nuls de l’univers ?

SUPER ZEROS Dans « Super-héros malgré lui », en salle mercredi, Philippe Lacheau est Badman, un superhéros qui fait le bien mais mal, et il n’est pas le seul, car l’histoire compte beaucoup de super zéros en comics, séries et films

V. J.
— 
Philippe Lacheau, dans « Super-héros malgré lui »
Philippe Lacheau, dans « Super-héros malgré lui » — Julien Panié
  • Super-héros malgré lui sort dans les salles mercredi, et raconte l’histoire de Cédric, un acteur raté qui croit être le personnage de son film : le superhéros Badman
  • De Mystery Men à The Boys, les films et séries se sont déjà moqués des superhéros et leurs superpouvoirs parfois ridicules
  • Mais c’est dans le comics, chez Marvel et DC, que l’on trouve les superhéros et superhéroïnes les plus nulles : la fille-écureuil, l’homme cerf-volant, le garçon aux bras détachables…

Dans Super-héros malgré lui, en salle mercredi, Philippe Lacheau est Cédric, un acteur raté qui décroche enfin son premier rôle dans un film de superhéros. Mais suite à un accident, il se réveille amnésique et sûr d’être le superhéros qu’il doit interpréter : Badman ! Bon, pour l’inspiration, l’acteur-réalisateur n’a pas été loin, du côté de chez Gotham, et met donc en scène un quidam, sans superpouvoirs, qui joue les justiciers. « Il fait le bien, mais mal » est l’accroche du flim.

Un superhéros n’a d’ailleurs pas forcément besoin de superpouvoir, à l’instar de Hawkeye, Black Widow et du Faucon chez les « Avengers », Kick-Ass, et bien sûr Batman. Quoi que. Les premiers sont aidés par des super-technologies, le second s’est vu remplacer les os par du métal et Bruce Waye est…  super riche. En revanche, certains superpouvoirs peuvent transformer très vite un superhéros en super zéro. Quels sont les superhéros et superhéroïnes les plus nulles de l’univers ?

L’homme invisible que lorsque personne ne le regarde

Depuis vingt ans et l’avènement des effets spéciaux, les écrans, petit et grand, ont plutôt tendance à célébrer les superhéros et leurs exploits. Mais il y a toujours de quoi rigoler, avec par exemple, récemment, la mort idiote de toute la X-Force dans le film Deapool 2 ou  la scène déjà culte du « bien » nommé Love Sausage dans la série The Boys. Au rang des pures parodies, citons Super Héros Movie et son héros Libellule, l’incontournable The Tick en dessin animé et série live, et, bien sûr, Mystery Men. Dans ce film de 1999, Ben Stiller, alias Mr Furieux, est à la tête d’une bande de bras cassés aux pouvoirs plus nazes les uns que les autres, comme Le Fakir bleu et son lancer de fourchettes, La Pelle toujours avec, bah, sa pelle, Le Spleen et ses flatulences, sans oublier L’Invisible, qui ne disparaît que lorsque personne ne le regarde.

Squirrel Girl versus Thanos, qui gagne ?

Mais c’est dans le comics, et son siècle d’histoires, que l’on retrouve les superhéros les plus ridicules, et les superpouvoirs qui vont avec. Chez Marvel, impossible de passer à côté de Squirrel Girl, la fille écureuil, souvent moquée ou sous-estimée mais qui a déjà vaincu des super-vilains comme Docteur Fatalis ou Thanos grâce à sa queue préhensible, ses griffes rétractables et ses potes écureuils. Quant à Jubilé et Dazzler, la première peut créer des plasmoïdes pyrotechniques (en gros des feux d’artifice) et la seconde transforme le son en lumière, soit le duo parfait pour un concert de Jean-Michel Jarre.

Est-ce un oiseau, un avion, Superman ? Non, c’est l’homme cerf-volant

Chez DC Comics aussi, on retrouve des bras cassés. Littéralement. Arm-Fall-Off-Boy peut ainsi détacher ses bras pour s’en servir comme armes, à l’instar de The Detachable Kid interprété par Nathan Fillion dans le récent The Suicide Squad. Ce qui leur fait une belle jambe. Bouncing Boy, lui, a bu un mélange expérimental de super plastique à la place de son soda en 1961, et, depuis, il ne fait plus « burp » mais « boing boing ». A la même époque, est-ce un oiseau, un avion, Superman ? Non, c’est Kite Man et son cerf-volant. Déçu ? C’est toujours mieux que Skateman qui n’a connu qu’un numéro en 1983 et a été élu un des pires comics.

Enfin, il existe une sorte de Justice League de la nullité, The Legion of Substitute Heroes, avec Stone Boy qui peut se changer en pierre mais ne peut alors plus bouger, Chlorophyll Kid qui fait pousser les plantes chez Jardiland, Color Kid qui change les couleurs, ou Double-Header, deux frères siamois qui ne peuvent pas se piffrer. La liste est loin d’être exhaustive, n’hésitez pas à la compléter et à partager vos super trouvailles.