« Red Rocket » : L'ex-star du porno Simon Rex ne doute vraiment de rien

COME BACK Une ancienne star du X au bout du rouleau revient dans sa petite ville dans « Red Rocket », en salle ce mercredi

Caroline Vié
«Red Rocket» de Sean Baker
«Red Rocket» de Sean Baker — Le Pacte
  • Mike Saber a connu la gloire dans des films pornographiques.
  • Fauché, il revient dans la ville du Texas où il a grandi dans l’espoir d’arnaquer tout ceux qui passent à sa portée.
  • Sean Baker montre une Amérique méconnue et dresse un portrait réjouissant d’un beauf d’anthologie.

Mike Saber, ex-star du X, revient dans sa petite ville du Texas et l’accueil n’est pas vraiment enthousiaste de la part de ses proches. Red Rocket de  Sean Baker, film découvert à   Cannes et  récompensé par le jury et la presse à   Deauville, révèle un héros aussi odieux qu’attachant, incarné par  Simon Rex.

« Mike Saber est un sale type prêt à toutes les magouilles pour gagner quelques dollars, explique Simon Rex à 20 Minutes. Pour que le public s’intéresse à lui pendant tout un film, il était capital qu’il ne soit pas que haïssable. » L’acteur l’a donc conçu comme un charmeur évoluant sur la corde raide entre manipulation et une certaine forme de candeur plutôt désarmante. Cette grande gueule y va si fort qu’il finit par se mettre tout le monde à dos tant il exploite (ou essaye d’exploiter) son entourage.

Nu dans la rue

« Simon Rex a compris à quel point Mike est paumé, insiste le réalisateur Sean Baker. Il se réinstalle chez son ex-femme et sa belle-mère peu enthousiastes à l’idée de l’accueillir puis tente de convaincre la serveuse d’une boutique de donuts de faire du porno avec lui ! Il ne doute vraiment de rien ! » L’acteur n’a pas hésité à payer de sa personne notamment lors d’une scène hilarante où il court tout nu dans une de la petite ville. « C’est la marque de fabrique du personnage : il est excessif et tout surpris quand les gens se lassent de lui. J’ai rencontré de nombreuses personnes comme lui et pas seulement dans le monde du cinéma », précise Simon Rex.

Sean Baker montre une Amérique sordide avec ce loser flamboyant qui se croit plus malin que les villageois. « Le fait qu’il soit un acteur de X au bout du rouleau qui se vante d’avoir reçu des prix de la profession en dit long sur son niveau de ringardise. » Il se chuchote que Simon Rex pourrait être cité aux Oscars : c’est Mike Saber qui serait fier !