Le prochain James Bond pourrait être non-binaire, d'après la productrice de la franchise

007 Mais pour le moment, tout reste ouvert et aucune décision n'a été prise

20 Minutes avec agences
L'ancien James Bond, Daniel Craig
L'ancien James Bond, Daniel Craig — ROGER WONG/INSTARimages.com

Va-t-on bientôt voir un James Bond non-binaire ? C’est en tout cas une possibilité, si l’on en croit la productrice de la franchise,  Barbara Broccoli. La patronne de Eon Productions, qui possède les droits du personnage, a répondu aux questions d’Anna Smith, présentatrice du podcast Girls on Film, et apparemment 007 pourrait évoluer.

« Qui sait ? Je pense que c’est ouvert, vous voyez ? Nous devons juste trouver le bon acteur », a-t-elle lancé à la question de savoir si James Bond pourrait, par exemple, un jour utiliser le pronom « iel ».

Un James Bond non-binaire, qui serait plus en accord avec son époque, sans doute, et qui ne manquerait pas de faire bondir les fans « anti-woke » du héros.

Pas une femme

Que ces derniers se rassurent cependant : Barbara Broccoli a d’ores et déjà annoncé qu’il était hors de question que James Bond soit interprété par une femme.

« Je pense que ce sera un homme parce que je ne pense pas qu’une femme devrait jouer James Bond. Je crois qu’il faut créer des personnages pour les femmes et ne pas simplement faire jouer des rôles d’hommes par des femmes. Je ne pense pas qu’il y ait assez de grands rôles pour les femmes, et il est très important pour moi de faire des films pour les femmes sur les femmes. Il devrait être Britannique, mais un Britannique qui peut avoir n’importe quelle couleur de peau ou origine », avait-elle expliqué au Hollywood Reporter.

Quoi qu’il en soit, il faudra attendre un peu avant d’en savoir plus sur l’identité de ce prochain Bond, puisque la productrice a annoncé vouloir laisser Daniel Craig, qui a signé sa dernière sortie en Aston Martin dans Mourir peut Attendre, profiter un peu de la fin de sa carrière au service de Sa Majesté.