« Lingui, les liens sacrés » : Au Tchad, la solidarité est source de survie pour les femmes

AFRIQUE Le réalisateur Mahamat-Saleh Haroun livre une belle histoire de sororité avec « Lingui, les liens sacrés » en salle ce mercredi

Caroline Vié
— 
«Lingui, les liens sacrés» de Mahamat-Saleh Haroun
«Lingui, les liens sacrés» de Mahamat-Saleh Haroun — Mathieu Giombini/Ad Vitam
  • Une lycéenne tchadienne tombe enceinte dans « Lingui, les liens sacrés ».
  • Dans ce film présenté au Festival de Cannes, Mahamat-Saleh Haroun montre comment les femmes s’entraident dans une société patriarcale.
  • Bien qu’il aborde des thèmes graves, le réalisateur demeure optimiste.

Les épreuves que subissent les femmes tchadiennes font frissonner. Lingui, les liens sacrés de Mahamat-Saleh Haroun, présenté en compétition au Festival de Cannes 2021, démontre que la sororité n’est pas en vain mot en Afrique. Elle peut même être le seul moyen de survivre dans une société patriarcale.

Une lycéenne brillante voit son avenir voler en éclat quand elle tombe enceinte dans ce pays où l’avortement est puni par la loi. Sur un thème proche de L’Événement, le réalisateur de Grigris et Un homme qui crie suit la jeune femme tandis qu’elle cherche une solution avec l’aide de sa mère. Si le film d’ Audrey Diwan se déroulait dans les années 1960, c’est de nos jours que l’héroïne de Lingui vit son calvaire, ce qui rend le film particulièrement poignant. « Au Tchad, beaucoup de femmes s’organisent pour s’entraider », a expliqué le réalisateur lors de la conférence de presse du film.

La ruse plus forte que la violence

L’avortement est au centre du film mais d’autres problèmes sont aussi évoqués sans fard. Le viol et l’excision sont des thèmes importants abordés dans cette œuvre grave qui parvient à rester optimiste malgré l’adversité que subissent ses héroïnes. « Il a été longtemps difficile de filmer des femmes parce qu’elles craignaient pour leur image, confie Mahamat-Saleh Haroun. Pour ce film, j’ai eu la chance de voir des femmes s’ouvrir et parler de ces problèmes. »

Lingui donne une voix à celles qui usent de ruse et de solidarité plutôt que de violence pour se tirer d’affaires. L’intelligence d’un récit qui prend des allures de thriller surprend tout autant que la générosité du propos.