« Pig » : Nicolas Cage sort son caractère de cochon quand on touche à sa truie truffière

TRUFFE Il y a longtemps que Nicolas Cage n’a pas été aussi impressionnant que dans « Pig », ce mercredi en salle

Caroline Vié
— 
Nicolas Cage dans «Pig» de Michael Sarnoski
Nicolas Cage dans «Pig» de Michael Sarnoski — Metropolitan FilmExport
  • Nicolas Cage est de retour dans la peau d’un ancien chef misanthrope.
  • Malgré ses allures d’histoire de vengeance, « Pig », film original découvert à Deauville, célèbre surtout la gastronomie.
  • L’acteur y livre une performance superbe, toute en sobriété.

Mais qui est cet ermite hirsute qui court après les bandits qui ont volé sa truie truffière ? Nicolas Cage, hé oui, dont Pig marque le grand retour. Le pitch de ce film découvert à Deauville fait penser à un John Wick porcin. Mais c’est plus une ode aux bienfaits de la gastronomie qu’une histoire de vengeance.

« Les gens ont oublié à quel point Nicolas Cage pouvait être un immense acteur », confie à 20 Minutes le cinéaste  Michael Sarnoski, pas peu fier de le voir s’immerger dans son premier film jusqu’à devenir méconnaissable. Avec une sobriété remarquable, Nicolas Cage livre surtout l’une de ses meilleures performances depuis longtemps.

Nicolas au pays de l’or noir

Sur les traces de son héros et d’un jeune homme arriviste brillamment incarné par Alex Wolff (vu notamment dans la saga Jumanji), Michael Sarnoski met au jour un trafic de truffes. « L’or noir, comme on surnomme parfois les truffes, est un moteur du récit, mais ce qui m’intéressait surtout était de montrer comment un homme au fond du trou peut retrouver sa passion et son envie de vivre. » Nicolas Cage, monolithe aux cheveux grisonnants, impressionne dans ce rôle où il passe de la force brutale à la délicatesse infinie.

« Nicolas est un gastronome et il aime cuisiner, précise le réalisateur. Je pense que cela lui a permis de saisir immédiatement la psychologie de son personnage d’ancien chef, mais aussi d’adopter ses gestes professionnels. » Sans entrer dans les détails qui en révéleraient trop sur l’intrigue, c’est finalement plus à Ratatouille (oui, le film Pixar) qu’à John Wick que fait penser ce Pig savoureux.