Jamie Lee Curtis ne pense pas que sa mère, l’actrice Janet Leigh, aurait été très #MeToo

PSYCHOSE Pour la star de « Halloween », sa mère aurait probablement continué à défendre Alfred Hitchcock malgré son comportement sur le tournage de « Psychose »

20 Minutes avec agences
— 
L'actrice Jamie Lee Curtis
L'actrice Jamie Lee Curtis — JENNIFER GRAYLOCK/INSTARimages.com

Pour Jamie Lee Curtis, il est probable que sa mère, l’actrice Janet Leigh, n’aurait pas adhéré au mouvement #MeToo. Interrogée à ce sujet par Melanie Griffith pour le magazine Interview, la star d’Halloween a accepté de revenir sur le rapport qu’entretenait sa mère avec le sexisme hollywoodien, alors même qu’elle avait été confrontée à Alfred Hitchcock sur le tournage de Psychose.

« Je ne pense pas que Janet aurait reconnu qu’il y avait eu de mauvais comportements. Elle était, c’est un mauvais terme, mais un peu "pollyannaise" (naïvement optimiste) à propos de l’industrie du cinéma », a déclaré Jamie Lee Curtis, alors même que le réalisateur se montrait particulièrement sadique envers ses actrices.

Une autre époque

« Je pense que le mouvement #MeToo l’aurait vraiment bouleversée. Ce n’est pas juste de déballer ça, parce qu’elle est morte et que je vais mettre des mots dans sa bouche, mais la connaissant, je pense qu’elle ne dirait pas qu’il (Hitchcock) s’est mal comporté d’aucune façon. Je ne pense pas que Janet aurait reconnu quoi que ce soit, parce que, de son point de vue, elle était juste reconnaissante », a continué Jamie Lee Curtis.

Une position que ne partage pas Tippi Hedren, la star de Marnie (1964) qui est également la mère de Melanie Griffith. En 2016, l’actrice aujourd’hui âgée de 91 ans n’avait pas hésité à prendre la parole, accusant le célèbre réalisateur de l’avoir harcelée et agressée sexuellement dans les années 60.