« Fisher King » : Terry Gilliam laissait Robin Williams « aller jusqu’au bout de son délire »

DVD Il y a trente ans, Terry Gilliam dirigeait Robin Williams pour l'un de ses plus beaux rôles, celui du clochard de « Fisher King » disponible en coffret DVD/Blu-Ray dès le 20 Octobre

Caroline Vié
— 
Robin Williams et Jeff Bridges dans « Fisher King» de Terry Gilliam
Robin Williams et Jeff Bridges dans « Fisher King» de Terry Gilliam — Wild Side
  • Wild Side ressort « Fisher King » de Terry Gilliam dans un belle édition Blu-Ray/DVD.
  • Robin Williams y incarne un clochard flamboyant face à Jeff Bridges.
  • Le réalisateur n'a pas oublié ce génie comique qu'il dirigeait en 1991 pour la seconde fois.

On avait quitté Terry Gilliam devant la caméra d’ Albert Dupontel pour un petit rôle dans Adieu les cons. On le retrouve comme réalisateur d’un de ses meilleurs films, le magnifique Fisher King (1991) qui ressort en coffret DVD-Blu-Ray distribué par Wild Side.

Pour 20 Minutes, Terry Gilliam a accepté d’évoquer ses souvenirs de  Robin Williams. Ce dernier incarne un clochard fou qui part pour la quête du Graal dans les rues de New York et qui entraîne avec lui un animateur de radio déchu ( Jeff Bridges) dans une aventure drôle, poétique et absurde. C’était la seconde fois que Terry Gilliam dirigeait le comédien après Les Aventures du baron Münchhausen.

« Robin était un génie comique en même qu’un homme en souffrance perpétuelle, se souvient Terry Gilliam. Je dois beaucoup au flegme de Jeff Bridges et au respect réciproque des deux acteurs car il arrivait à Robin de partir en vrille. » Fisher King lui offre l’un des plus beaux rôles. Robin Williams semble en état de grâce, notamment quand il conte fleurette à une jeune femme maladroite jouée par Amanda Plummer.

Les délires de Robin Williams

« Je devais parfois laisser Robin aller jusqu’au bout de son délire, quitte à ce qu’il en oublie son personnage, insiste Terry Gilliam. Il était alors capable de repartir du bon pied. C’était étonnant de voir jusqu’où il pouvait aller tant sur le plateau. » La performance de Robin Williams dans le film est du grand art, qu’il s’improvise chevalier de la Table ronde ou essaye de manger avec des baguettes dans un restaurant chinois.

Terry Gilliam lui-même se laissait parfois emporter par son interprète. « On s’amusait bien avec lui, alors que Jeff Bridges apportait plutôt du sérieux comme le clown blanc du cirque. » Ce n’est pas un hasard si Jeff Bridges ressemble un peu à Terry Gilliam dans le film. « Je crois qu’il m’imitait sciemment pour me taquiner, mais je n’en ai pris conscience que plus tard », reconnaît le cinéaste.

Si Terry Gilliam est resté en contact avec Jeff Bridges, il conserve une grande tendresse pour Robin Williams décédé en 2014. « Robin avait constamment besoin d’être rassuré, précise-t-il. Il était comme un gamin qui cherche l’approbation des adultes. Il ne se rendait pas compte qu’il avait tout ce talent. » Fisher King permet de le retrouver à l’apogée de sa carrière dans une fable magique.

Coffret Blu-Ray/DVD : 29,90 €