« Shang-Chi » : Le réalisateur Destin Daniel Cretton fustige les stéréotypes sur la culture asiatique au cinéma

MARVEL Le réalisateur Destin Daniel Cretton s’est attaqué à la toute dernière production signée Marvel, en salle ce mercredi, baptisée « Shang-Chi et la légende des dix anneaux »

Caroline Vié
— 
« Shang-Chi », c'est le réalisateur Destin Daniel Cretton qui en parle le mieux — 20 Minutes
  • « Shang-Chi et la légende des dix anneaux » révèle le réalisateur Destin Daniel Cretton dans ce nouvel opus signé Marvel.
  • D’origine hawaïenne, il a voulu s’attaquer aux stéréotypes sur la culture asiatique, qui ont malheureusement la vie dure.
  • Il s’est attaqué à réadapter le comics Marvel paru dans les années 1970.

« Ce que nous voulions, c’était briser certains stéréotypes qui ont eu cours au cinéma sur la culture asiatique ». Avec Shang-Chi et la légende des dix anneaux, son réalisateur Destin Daniel Cretton a voulu faire bien plus qu’un énième film de super-héros.

Loin de n’être qu’un film de super-héros ou des vilains veulent pulvériser la terre avant d’être stoppés par de gentilles têtes brûlées aux super-pouvoirs qui en jettent, le dernier né de chez Marvel y intègre allègrement les codes des films d’arts martiaux. « J’ai grandi avec les films de Jackie Chan et de Bruce Lee. J’ai toujours aimé les films d’arts martiaux. Et ce film était très excitant pour moi car il essaye de combiner ce genre, non seulement avec le film de super-héros façon Marvel, mais aussi avec un drame familial. Tout ça emballé en un seul film ! »

Résultat : L’acteur Simu Liu, habilement choisi par Destin Daniel Cretton, incarne un héros malgré lui qui découvre son passé au cœur des légendes chinoises dans ce film bourré d’action et de rebondissements, l’un des plus réussis produits par Marvel depuis Black Panther.

Des légendes du cinéma chinois

Les comics de Shang-Chi parus dans les années 1970, les acteurs ne les a découverts qu’au moment où on lui a proposé le film. « Et nous avons tout de suite cherché à moderniser les personnages, confie Destin Daniel Cretton à 20 Minutes.

Des légendes du cinéma chinois comme Tony Leung (vu notamment dans In the Mood For Love de Wong Kar-Wai) et Michelle Yeoh (héroïne de Tigre et dragon d’Ang Lee) donnent la réplique à la révélation de ce film, Simu Liu, et s’affrontent dans des scènes d’action époustouflantes. « C’était un vrai défi de tourner les scènes d’action mais c’était aussi très amusant. Nous avons réuni une incroyable équipe de cascadeurs venus de Chine et de Hongkong, qui ont fait partie de l’équipe de Jackie Chan », explique Destin Daniel Cretton, des étoiles dans les yeux.

Vivement la suite

On s’attache rapidement au personnage de Shang-Chi, d’abord confronté à un passé douloureux qu’il va devoir affronter avant de devenir un vrai (super) héros. Shang-Chi et la légende des dix anneaux emporte les spectateurs dans un festival d’effets spéciaux féeriques et de beaux sentiments familiaux. « Ce film était très excitant pour moi, confie Destin Daniel Cretton, car il essaye de combiner les films d’arts martiaux, non seulement avec le film de super-héros façon Marvel, mais aussi avec un drame familial. Tout ça emballé en seul film ! ». A quand Shang-Chi dans l’équipe des Avengers ?