Festival de Cannes: Bill Murray, Noomi Rapace et les fans de « Fast & Furious 9 » en échos sur la Croisette

LE FIL DE CANNES (7/10) Anecdotes de stars et rencontres fortuites, ce mardi 13 juillet au Festival de Cannes

Envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié
— 
Bill Murray à Cannes avant de monter les marches pour le film The French Dispatch
Bill Murray à Cannes avant de monter les marches pour le film The French Dispatch — Action Press/Shutterstock/SIPA

Il a tenu à porter son masque jusqu’au tapis rouge. Bill Murray ne se laisse plus impressionner par les montées des Marches cannoises, même s’il est visiblement ravi d’être venu présenter le fabuleux The French Dispatch devant un public enthousiaste. « J’avais l’impression de me retrouver chez moi avec des amis, a déclaré l’acteur à 20 Minutes. Etre dans une salle de cinéma avec Wes Anderson est si naturel pour moi que je me sentais parfaitement à l’aise. » Ce film choral, suite de saynètes poétiques dans une France fantasmée, se feuillette comme un magazine somptueusement illustré. « J’étais content d’être applaudi au début de la séance. Mais à la fin, ça me met toujours un peu mal à l’aise car je me dis que les gens n’aiment pas vraiment et ne me félicitent que par politesse. »

Noomi Rapace douce comme un agneau

C’est avec une belle énergie que Noomi Rapace est venue défendre les couleurs de Lambde Valdimar Johansson, présenté dans la section Un Certain Regard.

« Cela faisait des années que j’attendais un film comme celui-là, une œuvre différente qui me stimule tout autant que les spectateurs », avoue l’actrice à 20 Minutes. Il est vrai que ce film aussi étrange qu’envoûtant est une vraie curiosité puisqu’elle y joue une femme qui adopte une créature mi-fillette, mi-agneau. « Je continue à manger du mouton malgré le film, avoue-t-elle, car il s’agit d’animaux que je ne connais pas ! »

« Fast & Furious 9 » vrombit sur la plage

Le Cinéma de la Plage accueillait lundi soir l’avant-première de Fast & Furious 9 de Justin Lin, réunissant un public nombreux pour une séance publique et gratuite. Certains sont restés debout sur les côtés pour assister à la séance ! Après un chouette extrait exclusif de Jurassic World: Le monde d'après de Colin Trevorrow, les cascades délirantes orchestrées des potes de Vin Diesel ont été reçues avec enthousiasme par des fans bouche bée. « L’idée que Fast & Furious 9 soit projeté sur la plage pour une séance gratuite correspond bien à l’esprit de la saga, confiait Justin Lin à 20 Minutes lors d’une interview virtuelle. L’idée que tout le monde puisse s’amuser ensemble me fait grand plaisir. » Il aurait été heureux d’assister à cette belle projection sur la plage, mais aucun membre de l’équipe n’a pu faire le voyage depuis Los Angeles.

Kirill Serebrennikov empêché

Kirill Serebrennikov, réalisateur de l’excellent Leto présenté à Cannes en 2018, faisait son retour en Compétition avec La Fièvre de Petrov, poème hallucinogène déroutant mais puissant. Sauf que le cinéaste russe n’a pas eu le droit de quitter son pays. C’est donc via Facetime sur un smartphone qu’il a effectué sa montée des Marches. Et c’est par Zoom qu’il a répondu aux questions des journalistes en conférence de presse. « Il y a trois ans, je n’avais pas le droit de m’exprimer, mais je ne suis plus assigné à résidence aujourd’hui. Je suis avec vous et je vais mieux. Je suis devenu une personne Zoom », a-t-il déclaré avec humour. Ses acteurs l’ont représenté à Cannes et ont reçu un tonnerre d’applaudissements à l’issue de la projection.