« Fast & Furious 9 » : La saga met le turbo de la plage de Cannes jusqu'aux salles de cinéma

VROUM 9 « Fast & Furious 9 » a été diffusé lundi soir en séance gratuite sur la plage du Festival de Cannes, avant sa sortie mercredi dans les salles

Caroline Vié
— 
«Fast & Furious 9»: Du Festival de Cannes jusque dans les salles, la saga met toujours le turbo — 20 Minutes
  • Fast & Furious 9 permet de retrouver toute l’équipe autour de Vin Diesel.
  • Les cascades sont toujours plus délirantes, tandis qu’il affronte son frère, incarné par John Cena.
  • Le film a été présenté à Cannes, sur la plage, lors d’une avant-première publique.

Fast & Furious 9 de Justin Lin, c’est du grand n’importe quoi et c’est pour ça qu’on aime ! Cannes a prouvé qu’il était bien le festival de tous les cinémas en offrant une projection gratuite en avant-première sur l’écran géant du Cinéma de la plage lundi soir. Un vent léger rafraîchissait un public venu nombreux pour voir ce film qui cartonne déjà dans les salles américaines.

« L’idée que les gens s’amusent tous ensemble me ravit, a confié Justin Lin à 20 Minutes lors d’une interview virtuelle depuis Los Angeles. On a cherché à aller encore plus loin, tout en gardant l’esprit familial de nos films. Et le fait que la saga fête ses 20 ans tend à prouver qu’on a réussi notre coup. »

« On a cassé plus de 250 voitures »

Vin Diesel, toujours plein de muscles, y renoue avec un frère teigneux incarné par John Cena. Leurs retrouvailles tournent plus au pugilat qu’aux embrassades fraternelles, pour le plus grand plaisir des spectateurs. « On a cassé plus de 250 voitures », reconnaît Justin Lin qui reprend les rênes la saga dont il avait signé cinq volets.

Tous les personnages bien connus des fans sont là – même celui qu’incarnait Paul Walker, tragiquement décédé en 2013, a droit à un joli hommage. Leur objectif : empêcher qu’un grand méchant s’empare d’une redoutable machine de guerre. « Le public vient voir nos films comme il retrouverait des parents éloignés qu’on ne rencontre qu’aux grandes fêtes de famille » précise Justin Lin.

Encore deux films pour la saga ?

Ces nouvelles péripéties bourrées d’idées rigolotes entraînent les héros jusque dans l’espace. « Franchement, ce n’est pas ce qu’il y a de plus invraisemblable dans nos scénarios dont j’assume totalement le côté "comics", insiste le cinéaste. C’est à la mode de vouloir aller dans l’espace comme Jeff Bezos. » Les véhicules motorisés comme les corps désarticulés défient la gravité dans des ballets réjouissants toujours plus frappadingues où la tôle froissée et les envols de camions sont impressionnants. On retrouve son âme d’enfant… à qui on aurait confié une montre et un marteau.

« J’ai concrétisé un rêve en étant sélectionné au festival de Cannes et je regrette de ne pas pouvoir venir voir ça », soupire Justin Lin. Il aura peut-être plus de chance pour le prochain opus. « F & F9 nous conduit doucement vers la fin de la saga mais nous comptons encore tourner deux films », dit-il. On espère qu’ils seront toujours aussi jouissifs.