« Ainbo, Princesse d’Amazonie » déclare la guerre à ceux qui veulent détruire sa forêt

VERTE Comment ne pas sortir enchanté par la poésie et l’humour du conte écologique « Ainbo, Princesse d’Amazonie », en salle ce mercredi

Caroline Vié
— 
«Ainbo, Princesse d'Amazonie» de Richard Klaus et Jose Zalada
«Ainbo, Princesse d'Amazonie» de Richard Klaus et Jose Zalada — Le Pacte
  • « Ainbo, princesse d’Amazonie » raconte l’histoire d’une adolescente partant en guerre contre les exploiteurs de la nature.
  • Ce conte fantastique, qui allie poésie et humour à un message écologique fort, était sélectionné hors-compétition cette année au Festival d'Annecy.

Elle est craquante l’héroïne de Ainbo, princesse de la forêtde Richard Klaus et José Zalada, mais pas seulement. Les coupeurs d’arbres et autres exploiteurs de la nature ne peuvent pas se douter que son charmant minois dissimule une détermination implacable pour sauver sa forêt de la destruction.

« Nous avons voulu montrer une réalité quasi apocalyptique en essayant de ne pas être trop déplaisants. L’'animation est vite devenue une évidence » explique le coréalisateur péruvien José Zalada dans le dossier de presse. Il s’est inspiré de sa propre mère pour créer cette héroïne de 13 ans qui a enchanté le Festival d’Annecy où le film était projeté cette année.

Un message et de l’humour

Déplaisante, Ainbo ne l’est certes pas, bien au contraire. La détermination de cette adolescente a quelque chose de galvanisant. Et sa relation fusionnelle avec la nature apporte tout en douceur un point de vue écologique bienvenu. « Cette histoire est venue de notre volonté d’offrir un message aux générations futures », insiste le réalisateur. Les plus jeunes seront emballés par les deux ressorts comiques de ce conte animé, un tatou et un tapir fort rigolos, ce qui favorisera leur prise de conscience des dangers pour l’avenir de la planète.

La splendeur de paysages merveilleusement restitués en dessin donne un surplus de poésie à ce conte et rend d’autant plus cruelle de voir ces merveilles menacées par des humains cupides. Ainbo, princesse d’Amazonie est un joli divertissement familial derrière lequel se trouve un solide parti pris militant. Il démontre une fois de plus que le cinéma d’animation peut dépayser à fond tout en menant à une réflexion salutaire.