Festival de Cannes : Virginie Efira, Matt Damon et Camille Cottin illuminent la Croisette

LE FIL DE CANNES (3/10) Anecdotes de stars et rencontres fortuites, ce vendredi 9 juillet au Festival de Cannes

Stéphane Leblanc
— 
Matt Damon et Camille Cottin s'amusent à Cannes le vendredi 8 juillet 2021
Matt Damon et Camille Cottin s'amusent à Cannes le vendredi 8 juillet 2021 — Cover Images/SIPA

Il faut s’appeler Paul Verhoeven pour oser, mais c’est une lumineuse idée de confier le rôle de sœur Benedetta à Virginie Efira. L’actrice belge est non seulement très convaincante dans un rôle pourtant pas facile de nonne lesbienne qui se prend également pour la femme de Dieu.

Nulle autre qu’elle en parle aussi bien qu’elle l’a fait ce matin dans 20 Minutes : « J’avais besoin que le personnage soit le plus sincère possible, raconte Virginie Efira, qu’elle soit dure, mais touchante, surtout dans sa découverte du désir, du sexe et du plaisir qu’elle va utiliser comme des armes dans un monde où la souffrance et la haine du corps sont magnifiées. Une fois qu’elle a joui, elle ne se sent plus péter ! Elle se sent l’épouse de Jésus au point de finir par penser qu’elle est Dieu… Elle me fait penser à certains politiques persuadés qu’ils bénéficieront toujours de l’impunité et qui se font rattraper par les affaires. Une fois qu’elle touche au pouvoir, elle ne peut plus le lâcher. Elle utilise sa foi pour soumettre les gens à sa volonté. »

Elle a aussi confié « sans fierté » à 20 Minutes s’être autorisée une petite cure de remise en forme avant d’affronter le regard de la caméra dans ses nombreuses scènes de sexe. Heureux lecteurs qui peuvent découvrir Benedetta dès à présent : le film sort aujourd’hui dans les salles.

Matt Damon et Camille Cottin rayonnent sur la Croisette

Matt Damon forme avec  Camille Cottin un couple aussi idéal que radieux pour monter les marches pour Stillwater, hors compétition. « C’était profondément émouvant de sentir tout le monde vibrer à l’unisson devant le film dans la salle mythique du Palais des festivals, a-t-il confié à notre envoyée spéciale. C’est autre chose qu’être devant ma télé ! »

L’acteur américain impressionne dans le rôle d’un père qui débarque à Marseille quand sa fille est incarcérée pour un meurtre qu’elle n’a peut-être pas commis. Sa rencontre avec Camille Cottin sera déterminante et son coup de foudre pour la cité phocéenne bien réel. « Je suis tombé amoureux de Marseille. Cette ville dégage une énergie incroyable qui m’a aidé à composer mon personnage », raconte Matt Damon.

Coup de cœur pour un fait divers historique japonais

La petite perle du jour, c’est Onoda, dans la section Un certain regard. Presque trois heures de plongée en apnée dans la jungle philippine pour retracer les trente ans qu’a passées, pour de vrai, un officier japonais qui n’a jamais cru que la guerre était finie puisque ses supérieurs n’étaient pas revenus le chercher.

Une histoire incroyable et pourtant parfaitement vraie, réalisée tout en japonais par le réalisateur français de Diamant Noir, Arthur Hariri. On reparle très vite d’Onoda au moment de sa sortie dans les salles, le 21 juillet.