Le scénariste de « Independence Day » révèle que Will Smith a failli ne jamais être dans le film à cause de sa couleur de peau

RACISME Le studio pensait qu’un acteur noir dans le premier rôle allait « tuer le film à l’international »

20 Minutes avec agences
— 
L'acteur Will Smith
L'acteur Will Smith — Jens Kalaene/picture-alliance/Cover Images

Si le succès d’Independence Day en 1996 avait, à l’époque, fini d’asseoir le statut de Will Smith en tant que star internationale, le fait est que l’acteur aurait bien pu ne pas jouer dans le film de science-fiction. Et alors qu’il est aujourd’hui difficile d’imaginer qui d’autre aurait pu prendre le rôle du pilote Steven Hiller, le réalisateur Roland Emmerich et le scénariste Dean Devlin révèlent que la 20th Century Fox avait rechigné à embaucher la star de Prince de Bel-Air. Et le pire dans tout ça, c’est que le motif des studios n’était pas très reluisant.

« “Non, on n’aime pas Will Smith. Il est inexpérimenté. Il ne marche pas à l’international” », auraient déclaré les patrons de la Fox d’après Roland Emmerich qui a été interrogé par le Hollywood Reporter (https://www.hollywoodreporter.com/movies/movie-features/independence-day-movie-cast-oral-history-1234976626/#!) à l’occasion du 25e anniversaire de la sortie du film. « Ils ont dit, “Si vous castez un mec noir pour ce rôle, vous allez tuer (le film) sur le marché étranger”. Notre argument a été, “Eh bien, le film traite d’extraterrestres. Ça va le faire à l’étranger.” Ça a été une grosse guerre, et Roland a vraiment milité pour Will Smith – et à l’arrivée on a gagné la guerre », a enchaîné Dean Devlin.

Mais alors, si Will Smith n’avait pas eu le rôle, qui aurait sauvé le monde dans Independence Day ?

Un joli coup de bluff

A en croire Roland Emmerich, la Fox avait quelqu’un d’autre en tête pour le rôle, et ce quelqu’un d’autre était Ethan Hawke. Mais pour le réalisateur, la star de Bienvenue à Gattaca était trop jeune et son choix s’était de toute manière arrêté sur le duo formé par Will Smith et Jeff Goldblum.

Le tournage était sur le point de commencer, mais les studios n’avaient toujours pas pris leur décision. Alors Roland Emmerich a joué sa dernière carte en prétendant qu’Universal était prêt à faire le film avec ce casting. « Je ne pense pas que ça aurait été possible (de changer de studios), mais c’était une belle menace », s’est-il félicité.

Et on connaît la fin de l’histoire : Independence Day a été un immense succès et le film a engrangé plus de 800 millions de dollars au box-office mondial.