Festival de Cannes: Matt Damon clame son amour pour Marseille, « une ville qui dégage une énergie incroyable »

RENCONTRE L'acteur incarne un papa américain tentant de sauver sa fille incarcérée pour meurtre à Marseille dans « Stillwater », présenté hors compétition

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié
— 
L'acteur du jour à Cannes: Matt Damon pour le film "Stillwater" — 20 Minutes
  • Matt Damon a reçu un accueil chaleureux au Festival de Cannes ce vendredi où il venait défendre « Stillwater » de Tom McCarthy, projetéhors-compétition.
  • Un drame sur un père qui découvre une nouvelle vie et une nouvelle ville, à savoir Marseille, dans lequel l'acteur américain donne la réplique à Camille Cottin.
  • Matt Damon a passé une partie de la crise sanitaire en Irlande, sur le tournage de « The Last Duel » de Ridley Scott.

Matt Damon a fort bien vécu sa montée des Marches ! Venu présenté Stillwater de Tom McCarthy avec Camille Cottin et Abigail Breslin, le comédien retrouvait le bonheur de partager une séance de cinéma avec un public. « Cela m’avait tellement manqué, confie le comédien à 20 Minutes. C’était la meilleure année pour revenir à Cannes car c’était profondément émouvant de sentir tout le monde vibrer à l’unisson devant le film dans la salle mythique du Palais des festivals. C’est autre chose qu'être devant ma télé ! »

Dans Stillwater, drame humain aux allures de polar, le comédien incarne un papa quittant l’Oklahoma pour retrouver sa fille incarcérée à Marseille pour un meurtre qu’elle n’a peut-être pas commis. Sa rencontre avec une jeune femme solaire (Camille Cottin, parfaite) va l’aider à mieux comprendre la ville et la vie. « Je suis tombé amoureux de Marseille. Cette ville dégage une énergie incroyable qui m’a aidé à composer mon personnage », reconnaît Matt Damon.

Taquin à Cannes et confiné en Irlande

Stillwater, qui sortira le 22 septembre prochain, est présenté hors compétition à Cannes. « C’était déjà le cas pour Ocean's 13 de Steven Soderbergh en 2007, se souvient Matt Damon. George Clooney et moi disions aux journalistes que nous pensions avoir la Palme d’or et nous faisions semblant de nous fâcher lorsqu’ils nous disaient, gênés que nous n’étions pas en compétition. » Le côté taquin de Matt Damon n’apparaît pas vraiment dans Stillwater.

« Je vois le film comme une histoire d’amour entre un homme et une femme mais aussi entre un père et sa fille, reconnait-il. Je n’ai pas eu à chercher bien loin mes émotions car je suis père de trois filles. » C’est d’ailleurs avec elles qu’il a partagé le confinement en Irlande alors qu’il tournait The Last Duel de Ridley Scott. « Elles étaient venues me voir et sont restées avec moi pendant trois mois avant que le tournage puisse reprendre. Nous avons vécu le confinement dans notre petite bulle. C’était vraiment chouette comme conditions ! »

Comme toute la planète cinéma, Matt Damon se demande comment la pandémie va faire évoluer le 7e Art. « Pour l’instant, le seul effet mesurable est celui du budget Covid sur les productions, dit-il. Les mesures sanitaires coûtent fort cher et cela grève le budget global du tournage. » Il est cependant confiant quant au retour du public en salle. « Je sais bien que je ne suis peut-être pas représentatif, mais je veux croire que les gens vont avoir envie de retourner au cinéma. » On espère que les spectateurs afflueront pour Stillwater.