« Kaamelott - premier volet » : On a vu, on a aimé et on vous dit pourquoi c'est si bien sans spoiler

SAINT-GRAAL « 20 Minutes » a la chance d'avoir vu « Kaamelott - premier volet » avant sa sortie en salle le 21 juillet

Caroline Vié

— 

Alexandre Astier dans  «Kaamelott- Premier volet»
Alexandre Astier dans «Kaamelott- Premier volet» — SND
  • Pour l'avoir vu, on peut vous dire que « Kaamelott – premier volet » tient toutes ses promesses.
  • On retrouve avec bonheur les héros de la série dans une fresque spectaculaire.
  • Alexandre Astier confirme avec ce long-métrage toute l’étendue de ses multiples talents d'auteur-réalisateur-scénariste-acteur-compositeur et monteur.

Enfin ! C’est le soupir que pousse le fan en entendant le générique de la série au début de la projection de Kaamelott – premier volet d’  Alexandre Astier.

20 Minutes a eu la chance d’assister à l’avant-première du film, qui sort le 21 juillet, dans une ambiance recueillie zébrée d’éclats de rire. Et si le film était promis depuis une bonne décennie, et maintes fois reportée pour cause de pandémie, on peut vous assurer que cela valait le coup d’attendre.

Arthur est de retour, les autres aussi

Le film prend la suite de Kaamelott la série. Alexandre Astier nous l’avait juré à la fin de la saison 6 : Arthur reviendra en héros. Et l’on a plaisir à retrouver autour de lui celles et ceux qui ont contribué à son succès (Perceval, Karadoc, Merlin, Leodagan, Lancelot, Guenièvre…) accompagnés de stars comme Guillaume Gallienne, Sting ou Alain Chabat. La direction d’acteur est d’autant meilleure qu’Alexandre Astier ne tire jamais la couverture à lui. Bien qu’il signe aussi le scénario, le montage et la musique, il laisse de la place à son entourage.

Une écriture magistrale

On trouve dans Kaamelott – premier volet tous les ingrédients qu’on était en droit d’attendre : références aux épisodes préexistants, détails concernant la geste arthurienne, nouveaux éléments sur le passé et l’avenir d’Arthur… et répliques hilarantes. Si la qualité des dialogues fait qu’on s’amuse beaucoup, la gravité n’est jamais loin quand Arthur s’interroge sur son destin et ses responsabilités de héros. Bref, Kaamelott est une comédie intelligente dont chaque détail est finement ciselé. Avec des décors, des costumes, des paysages et une partition qui apportent un souffle épique et font de cette fresque un enchantement pour les yeux, les oreilles et l’esprit.

Et si on n’a pas vu la série ?

Le film est accessible si on ne connaît ni les aventures d’Arthur et des chevaliers de la Table ronde, ni l’œuvre d’Alexandre Astier. Mais, les néophytes risquent tout de même de se sentir un peu perdus. Pour eux, mieux vaut prendre le temps de rattraper quelques épisodes avant la séance voire l’intégralité de la saison 6 s’ils en ont la possibilité… Quitte à prolonger ensuite le plaisir apporté par le film en découvrant le reste de la série.

De leur côté, les fans se sentiront comme les amoureux de Star Wars laissés en plein suspense à la fin de L'Empire contre-attaque en 1980 : impatients de découvrir la suite. On souhaite une longue vie au roi Arthur. A priori, il devrait revenir encore pour deux autres films. Il ne reste plus qu’à patienter.