« The Deep House » réserve frissons et surprises à ses visiteurs au fond de l'eau

PLOUF! Alexandre Bustillo et Julien Maury font visiter une maison hantée sous l’eau dans l’excellent « The Deep House » en salle ce mercredi

Caroline Vié
— 
Camille Rowe dans «The Deep House» d'Alexandre Bustillo et Julien Maury
Camille Rowe dans «The Deep House» d'Alexandre Bustillo et Julien Maury — Marie-Camille Orlando/Apollo Films
  • « The Deep House » est un film d’horreur qui se déroule majoritairement sous l’eau.
  • Alexandre Bustillo et Juilen Maury, spécialistes du genre, ont créé une maison hantée subaquatique.
  • Ils y envoient un duo de plongeurs qui vont faire de très mauvaises rencontres.

Retenez votre respiration ! Mieux avoir des notions d’apnée pour voir The Deep House d’ Alexandre Bustillo et Julien Maury. Le duo de réalisateur envoie le spectateur et ses héros – couple de vidéastes de l’extrême – explorer une maison engloutie sous un lac où ils vont se faire plein de nouveaux copains pas vraiment sympas.

Camille Rowe et James Jagger (le fils de Mick) incarnent le duo de plongeurs confronté à une demeure hantée subaquatique qui fera monter le nombre d’abonnés à leur chaîne Youtube s’ils en ressortent vivants. « Au départ, nous envisagions de faire un film qui se déroulerait à 100 % sous l’eau dont les protagonistes ne communiqueraient que par le langage des signes, déclarent les cinéastes à 20 Minutes. Puis, nous avons compris que nous ne pourrions pas tenir ce concept sur 90 minutes. »

Les protagonistes passent la majorité du film en plongée à essayer de ne pas se cogner aux meubles de la demeure puis à tenter d’échapper à toutes sortes de créatures peu amicales. « Camille et James ont réellement plongé mais ils ont également été doublés par des plongeurs car il est impossible d’imposer huit heures sous l’eau à des non professionnels », expliquent les réalisateurs, connus pour Aux yeux des vivants et A l’intérieur. Bien malin sera le spectateur capable de différencier les stars des doublures tant le suspense est prenant et le film diaboliquement réalisé.

Les acteurs, très convaincants, se sont plus mouillé que les cinéastes ! « Nous tournions près de Bruxelles, dans le plus grand bassin d’Europe dont on peut moduler la profondeur à volonté, se souviennent ces derniers. Nous communiquions nos directives par des haut-parleurs subaquatiques et nous filmions à quatre caméras depuis l’extérieur. Comme il se passait beaucoup de choses, nous n’étions pas trop de quatre paires d’yeux pour tout contrôler ! » C’est ce qui explique la maestria de prises de vues vertigineuses au cœur de la bâtisse.

Une gourmandise pour amateurs de frissons

« Notre idée était de créer un film de maison hantée en nous amusant avec les codes du genre », insistent les cinéastes. The Deep House réunit les ingrédients d’un bon thriller horrifique et d’une excellente attraction de parc. Il est doux de frissonner avec ces deux réalisateurs amoureux du cinéma qu’ils pratiquent en spécialistes talentueux. Dans l’eau sombre, on peut entendre hurler.