« Présidents » : Et si François et Nicolas revenaient aux affaires ? Ce serait très drôle…

POLITIQUE (S) Jean Dujardin et Grégory Gadebois sont irrésistibles en ex-locataires de l’Elysée dans « Présidents », au cinéma mercredi

Caroline Vié
— 
Jean Dujardin et Grégory Gadebois excellent en « Présidents » pour de rire — 20 Minutes
  • Dans « Présidents », Anne Fontaine s’amuse à imaginer la rencontre de deux ex-présidents de la République qui aimeraient bien retrouver le pouvoir.
  • Jean Dujardin et Grégory Gadebois incarnent ces hommes politiques avec délice.
  • Toute ressemblance avec de véritables ex-locataires de l’Elysée n’est pas fortuite.
  • Doria Tillier et Pascale Arbillot sont aussi épatantes dans le rôle de leurs compagnes.

Et vous, vous voteriez plutôt François ou Nicolas ? Nicolas ou François ? Dans Présidents d’Anne Fontaine deux ex-locataires de l’Elysée, rêvent de revenir aux affaires. S’ils ne sont pas du même bord politique, tous deux ont des personnalités fortes et des ego surdimensionnés. Qui sera le meilleur candidat des deux ?

Nicolas, c’est Jean Dujardin. Il ressemble « un peu beaucoup » à Nicolas Sarkozy (mais son nom de famille n’est jamais cité). Il s’ennuie dans la vie civile et est marié à une chanteuse lyrique ( Doria Tillier) snob mais plus fine qu’on pourrait le croire. François, c’est Grégory Gadebois. Il fait penser « pas tout à fait mais quand même » à François Hollande mais son patronyme reste mystérieux. Il est l’époux d’une vétérinaire ( Pascale Arbillot) et prétend être très heureux.

Après le pouvoir

« Ce qui m’intéressait le plus, c’était l’idée de l’après, explique Anne Fontaine. Ce moment où l’on n’est plus au pouvoir. » La réalisatrice de Blanche comme neige et de Mon pire cauchemar se lance dans la franche comédie en brossant le portrait hilarant d’un duo irrésistible. Les colères homériques de François comme la façon dont Nicolas tire la couverture à lui sont fort drôles, mais la farce va plus loin en inventant un avenir meilleur qui pourrait se décliner au féminin.

L’humour dévastateur d’Anne Fontaine fait des étincelles en Corrèze tandis que le duo d’ex-présidents rivalise pour tenter des électeurs qui ne sont pas toujours dupes de leurs manigances. Présidents se moque de la politique (ou plutôt de certains de ses pratiquants largement dépassés) et invite à réfléchir sur le futur de notre pays avec autant de sérieux que de légèreté.