« Camping » : Franck Dubosc laisse planer le doute sur un retour de la saga

CINEMA Le comédien ne ferme pas la porte à un « Camping 4 » mais exprime tout de même quelques réticences

C.R.

— 

Franck Dubosc dans « Camping 2 »
Franck Dubosc dans « Camping 2 » — ©2010 Pulsar Productions/Pathé Production/TF1 Films Production

Patrick Chirac va-t-il faire une nouvelle réservation au camping des Flots bleus ? Visiblement, ce ne sera pas pour cet été. Dans une interview accordée à RTL lors de l’émission On refait la télé, Franck Dubosc a été interrogé sur l’avenir de Camping, dont le dernier volet de la saga est sorti en 2016. « Pas tout de suite. Je ne sais pas », a répondu l’acteur à propos d’un éventuel retour.

Selon lui, la mort de Claude Brasseur compromet le tournage d’une suite aux trois longs-métrages. « Il y a une énorme partie de Camping qui est partie avec Claude. Je ne sais pas si ça mérite. Sans lui, c’est l’impression de courir avec une jambe en moins, ça a moins de saveur pour moi, mais pour le public aussi », a confié Franck Dubosc.

« Je ne dis pas non parce qu’on ne sait jamais, mais pour l’instant, ce n’est vraiment pas dans ma tête », ajoute le comédien, qui sera à retrouver dans les salles obscures à partir du 30 juin dans Le sens de la famille.

« Alors, on n’attend pas papy ? »

L’humoriste précise par ailleurs qu’il a « moins envie » d’incarner le personnage de Patrick Chirac, qui aurait perdu sa saveur au fil des années. Sorti il y a quinze ans au cinéma, le premier opus de Camping mettait en scène ce dragueur invétéré, incapable de trouver la stabilité dans sa vie personnelle. « Dans le premier épisode, il avait 40 ans, quoi. Il était plus jeune que maintenant. Je vais être obligé de faire le même personnage mais un peu plus vieilli », regrette Franck Dubosc.

« Ça viendra ou ça ne viendra pas, je ne me donne pas de temps. Il ne faut pas que ça vienne à 75 [ans] », conclut l’acteur. Au risque que sa réplique culte devienne « Alors, on n’attend pas papy ? » dans le prochain volet.