« Luca »: Le nouveau Pixar qui se passe en Ligurie donne une furieuse envie d'Italie

ANIMATION Les « Cinque Terre » sont en vedettes dans le nouveau film Pixar, présenté à Annecy ce jeudi soir et disponible sur Disney+ dès vendredi

Caroline Vié

— 

«Luca» de Enrico Casarosa
«Luca» de Enrico Casarosa — Disney/Pixar
  • Le réalisateur de « Luca », Enrico Casarosa, signe une belle histoire d’amitié.
  • Il rend aussi hommage aux plaisirs qu’apportent l’Italie et les « Cinque Terre » dont il est originaire.
  • Son film donne envie de manger et voyager.

Lucan’est pas qu’une belle histoire d’amitié. Enrico Casarosa s’est inspiré de son enfance dans les  Cinque Terre en Ligurie pour raconter l’histoire d’un petit monstre marin qui se transforme en humain dès qu’il sort de l’eau. « Luca, c’est un peu moi quand j’étais plus jeune, un gamin qui a besoin de s’affirmer », confie le réalisateur à 20 Minutes.

Ce conte diffusé ce jeudi soir en avant-première au Festival d’Annecy avant d’être mis en ligne sur Disney+ vendredi, est un véritable enchantement. Il dépayse agréablement dans des paysages gorgés de soleil que parcourent le jeune héros marin, son ami casse-cou et une jeune humaine au caractère bien trempé.

Un mélange de villages

Remarqué avec son court-métrage La Luna déjà produit par Pixar, le réalisateur a tenu à rendre un hommage vibrant à l’Italie dont il est originaire. « La ville Porto Rosso où se déroule l’action du film est un cocktail des cinq villages qui composent les «Cinque Terre» et son nom est aussi un clin d’œil au Porco Rosso d’ Hayao Miyazaki, grand maître japonais dont l’approche de la nature m’a beaucoup influencé. » Vignes en espaliers, bâtiments de couleur vive, murs en pierres plates et mer intensément bleue servent d’écrin aux aventures de gamins dynamiques. Le rendu à la fois magique et réaliste du dessin donne envie de découvrir cette région magnifique inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

« La façon dont Miyazaki filme la nourriture m’a aussi influencé, tant il parvient à la rendre appétissante, reconnaît Enrico Casarosa. Les ramens de Ponyo sur la falaise me donnaient faim et j’espère que les glaces et les pâtes de Luca produiront le même effet sur le spectateur. » Les enfants dégustent notamment une spécialité locale qui met l’eau à la bouche, les spaghetti au pesto préparés selon la recette locale comportant des pommes de terre et des haricots verts.

Un film qui met en appétit

« La Ligurie, c’est aussi le pays de la gastronomie et de tous les plaisirs de la vie », insiste le réalisateur. Luca, qui célèbre joyeusement les bonnes choses de l’existence comme le droit à la différence, est une œuvre généreuse comme l’accueil que réserve la région de son auteur que ce film, riche en sensations, fait découvrir sur son écran.