« Nomadland »: Vous saurez enfin pourquoi les Oscars de Chloé Zhao et Frances McDormand étaient mérités

ROAD MOVIE Partez à la découverte des Etats-Unis avec des yeux de laissés-pour-compte dans le multirécompensé « Nomadland » en salle ce mercredi

Caroline Vié

— 

Le choix de Caro: Nomadland — 20 Minutes
  • Le Lion d’or à Venise et trois Oscars: « Nomadland » a séduit par son humanité et sa beauté.
  • L'actrice Frances McDormand et la réalisatrice Chloé Zhao y suivent des "nomades" en camping-car qui vont de campement et campement.
  • Cet excellent film fait découvrir les Etats-Unis tels que les touristes ne les voient que rarement.

Nomadland de Chloé Zhao n’est pas qu’un simple « coup de cœur ». C’est un grand film récompensé, entre autres, par le Lion d’or à Venise et trois Oscars (film, cinéaste et actrice).

La réalisatrice des Chansons que mes frères m'ont apprises et The Rider clôt sa trilogie autour des laissés-pour-compte de l’Amérique avec l’aide de Frances Mc Dormand. Et l’actrice, déjà oscarisée pour Fargo des frères Coen en 1997 et 3 Billboards de Martin McDonagh en 2018, n’a pas volé sa troisième statuette.

Frances McDormand plus que « pertinente »

L’actrice déborde d’humanité pour incarner une sexagénaire contrainte de vivre dans un camping-car après que sa ville a disparu à cause de la crise des subprimes. « Je ne suis pas sans domicile, mais sans maison », explique cette femme courageuse à une ancienne élève dans le film.

Frances McDormand donne la réplique à de véritables « nomades » qui vont l’aider à s’intégrer dans la communauté. Ces êtres vont de campement en campement en traversant les Etats-Unis comme le faisaient les pionniers des temps anciens. Pour ce road-movie qui révèle une Amérique que les touristes ne connaissent pas, « ma première réaction a été de demander à Chloé si elle pensait que je serais pertinente », confie la star au New York Times dans l’un de ses rares interviews. Mieux que cela : elle est bouleversante dans la peau d’une femme qui fait contre fortune bon cœur en prétendant être libre alors qu’elle a été jetée dehors par ses créanciers.

Chloé Zhao et Frances McDormand ont trouvé le ton parfait pour plonger au cœur de paysages sublimement mis en lumière par Joshua James Richards comme au fond de l’âme de femmes et d’hommes à qui on donne trop rarement la parole. Prendre le temps de les regarder et de les écouter fait un bien fou.