« Raya et le dernier dragon » : Qui est Tuk Tuk, la créature craquante du nouveau Disney ?

DISNEY+ Ses créateurs expliquent comment est né Tuk Tuk, la révélation du conte « Raya et le dernier dragon » disponible sur Disney+ ce vendredi

Caroline Vié

— 

«Raya et le dernier dragon» de Don Hall et Carlos Lopez Estrada
«Raya et le dernier dragon» de Don Hall et Carlos Lopez Estrada — Disney+
  • Dans « Raya et le dernier dragon », une héroïne déterminée tente de sauver son monde.
  • Les magiciens de chez Disney lui ont donné un compagnon unique à la fois monture et animal de compagnie.
  • Ils ont inventé de toutes pièces cet animal mignon comme tout.

Mais comment font les studios Disney ? Dans tous leurs films d’animation, ils s’arrangent pour créer de nouvelles créatures adorables qui font craquer le spectateur. Raya et le dernier dragon de Don Hall et Carlos Lopez Estrada, disponible sur Disney+ ce vendredi, ne fait pas exception. Tuk Tuk, à la fois animal de compagnie et moyen de transport, est un atout majeur pour le film comme pour l’héroïne de ce conte féministe.

« On ne pense pas en termes de "mignon" et on ne s’oblige à rien dans ce sens, déclare Don Hall à 20 Minutes. Mais je crois que c’est dans notre ADN. Tuk Tuk nous a fait craquer avant même que nous envisagions son effet sur le public. » On voit cette bestiole bébé puis adulte quand Raya l’utilise comme monture pour aller chercher le dragon qui lui permettra d’unifier puis de sauver son monde.

Unique comme l’héroïne du film

« Notre principal impératif était de créer un compagnon animal pour Raya qui corresponde à son univers et qui ait aussi un rôle dans la narration, explique la scénariste Adele Lim. Comme nous n’en avons pas trouvé de satisfaisant dans la nature, nous avons fait appel à notre imagination. » Epaulées par les autres créatifs du studio, les deux jeunes femmes ont donné vie à une créature imaginaire. Mais tout le monde s’est employé à rendre Tuk Tuk aussi réaliste que possible. « Son apparence comme sa façon de se déplacer ont fait l’objet de sérieuses études afin de le rendre crédible, se souvient Don Hall. Nous souhaitions que les spectateurs puissent avoir un doute sur le fait qu’il en existe ou pas. » Et on se pose la question tout au long du film.

« Tuk-Tuk est un hybride : un mélange de tatou, d’insecte et de cochon, révèle la scénariste. Il est unique en son genre comme Raya et constitue donc un complice parfait pour elle ! » On pense aussi à un hérisson quand il se met en boule et montre ses pattes et son ventre tout doux. Tuk Tuk est également taillé pour l’aventure. Au milieu des dragons plus ou moins majestueux et des singes taquins, cette bestiole tout-terrain semble à sa place dans les paysages somptueux que parcourt la jeune femme. On ne serait pas autrement surpris qu’il devienne bien vite un nouveau favori du bestiaire Walt Disney.