« Playlist » : Sara Forestier, interprète essentielle du premier film de Nine Antico

FANTAISIE Sara Forestier campe une jeune femme mal dans sa peau mais bien de son temps dans « Playlist » de Nine Antico, en salle ce mercredi

Caroline Vié

— 

«Playlist»: Sara Forestier, interprète essentielle du premier film de Nine Antico — 20 Minutes
  • Sara Forestier emporte le spectateur dans « Playlist ».
  • Cette chronique d’une trentenaire d’aujourd’hui sonne juste.
  • L’auteure de bandes dessinée Nine Antico signe un premier long-métrage attachant.

Le rapport au corps de Sara Forestier « n’est pas commun dans le cinéma français ». Et c’est la raison pour laquelle l’autrice de BD  Nine Antico l’a choisie pour incarner l’héroïne de son premier film, Playlist. L’actrice y incarne une trentenaire un peu paumée entre sa quête de l’âme sœur et son désir de réussir dans le monde du dessin. « Sara Forestier était une évidence, déclare Nine Antico dans le dossier de presse : elle peut aller loin, se transformer, elle ne fait pas dans la coquetterie. » La comédienne apporte la fantaisie nécessaire à son personnage que Nine Antico a coécrit avec Marc Syrigas. Elle donne la réplique à  Lætitia Dosch en meilleure amie de l’héroïne.

Exaspérante mais attachante

Depuis qu’Abdellatif Kechiche l’a révélée dans L'Esquive en 2004, Sara Forestier a su imposer un style de jeu très personnel qui la rend unique dans le paysage du cinéma français. Qu’elle insulte un client dans le restaurant dans lequel elle est serveuse ou qu’elle joue les attachées de presse désespérée pour une maison d’édition, sa prestation emporte l’adhésion du spectateur. On peut trouver la fille qu’elle incarne exaspérante par moments mais Sara Forestier la rend si crédible qu’on finit par s’attacher à cette écorchée vive.