« Détective Conan » : Un classique de la pop culture japonaise s’anime sur grand écran

ANIMATION Enorme succès au Japon, le film d’animation « Détective Conan – The Scarlet Bullet » débarque en salle ce mercredi

Caroline Vié

— 

Le Choix de Caro: Detective Conan — 20 Minutes
  • Détective Conan est un adolescent génial dissimulé dans le corps d’un bambin.
  • Dans « Scarlet Bullet », il déclare la guerre à des bandits qui s’en prennent à un train révolutionnaire.
  • Ce film dynamique est une bonne façon de trouver l'univers frappadingue du manga ou de le découvrir.

Petit par la taille, grand par le succès. Détective Conan, manga culte crée en 1994 par Gosho Aoyama et édité en France chez Kana, débarque sur grand écran avec un excellent film : The Scarlet Bullet de Chika Nagaoka. Il n’est pas nécessaire de connaître l’œuvre originale pour se laisser emporter dans ce récit d’espionnage et d’action.

« Depuis vingt-sept ans, 98 volumes commercialisés, plus de 1.000 épisodes, 24 films d’animation… Détective Conan propose un monde à part, qui suit ses propres règles » explique Pierre William Fregonese, dans son ouvrage L’Enigme Détective Conan (Ed. Pix’n Love). Dans cet univers original évolue un héros exceptionnel : Détective Conan, un adolescent au physique de garçonnet et à l’intellect brillant. Transformé en bambin après une enquête qui a mal tourné, il agit en toute discrétion pour ne pas révéler sa véritable identité.

Action et nostalgie

Dans Scarlet Bullet, qui a fait un carton plein au Japon, ce justicier hors pair doit stopper des bandits qui s’attaquent à un train à très grande vitesse à la veille d’un événement sportif international. Tireur d’élite, geeks tordants, privé désabusé et gamine débrouillarde font partie des protagonistes d’une œuvre très riche dominée par de brillantes scènes d’action merveilleusement animées. Dès les premières images, on se laisse prendre par une suite de péripéties frappadingues.

« De la nostalgie de l’enfance à l’importance de la famille et des amis, ce manga accessible traite de sujets nécessaires à une époque qui a tant besoin de tisser du lien », insiste Pierre William Fregonese. Ce supplément d’âme est un atout non négligeable pour ce divertissement haut de gamme qui permet de retrouver un monde passionnant ou de le découvrir.