« Justice League » : Gal Gadot confirme que Joss Whedon a menacé sa carrière si elle ne lui obéissait

ABUS L’actrice de « Wonder Woman » a refusé de se laisser faire sur le tournage

20 Minutes avec agences
— 
Le casting de «Justice League», de gauche à droite: Jason Momoa, Ezra Miller, Gal Gadot, Ben Affleck, Ray Fisher et Henry Cavill
Le casting de «Justice League», de gauche à droite: Jason Momoa, Ezra Miller, Gal Gadot, Ben Affleck, Ray Fisher et Henry Cavill — Ik Aldama/picture-alliance/Cover Images

Gal Gadot ne s’était jamais vraiment confiée sur ce qu’il s’était passé pendant le tournage de Justice League. Tout juste savait-on que la star avait eu un accrochage avec Joss Whedon et que le comportement du cinéaste avait mis en colère la star de Wonder Woman. L’actrice avait, jusqu’à présent en tout cas, refusé de sortir de sa réserve. 

Gal Gadot vient cependant de répondre à une interview de la chaîne de télévision israélienne N12. Dans l’entretien, la journaliste Yuna Leibzon rappelle que Joss Whedon s’est permis de donner comme unique indication à l’actrice « d’être belle et de dire ses dialogues ». « Mais vous n’alliez certainement pas le laisser s’en sortir comme ça ? », demande-t-elle. Et Gal Gadot de répondre : « Non. Ce qu’il s’est passé avec Joss c’est qu’il a menacé ma carrière et il m’a dit que si je me permettais de lui répondre, il me pourrirait. Alors j’ai réglé le problème tout de suite, sur le moment ».

No comment

On ignore comment Gal Gadot a « réglé le problème » Joss Whedon, mais une chose est sûre : sa carrière ne semble pas avoir souffert de ce conflit avec le cinéaste, alors que celle de ce dernier va très mal. Le créateur de Buffy Contre les Vampires est resté très discret depuis l’émergence des premières allégations sur son comportement « toxique » sur le tournage du blockbuster de DC Comics, par Ray Fisher, qui incarnait Cyborg.

Depuis, d’autres acteurs et actrices ont eux aussi révélé à quel point il leur avait pourri la vie, comme Charisma Carpenter, une des stars de Buffy et de son spin-off Angel. Michelle Trachtenberg, une autre actrice de Buffy contre les Vampires qui était mineure au moment où elle a été choisie pour incarner la petite sœur du personnage titre, a de son côté révélé que le réalisateur n’était pas autorisé à rester seul dans la même pièce qu’elle en raison de certains de ses commentaires.