« Les Mitchell contre les machines » mais pour l'humour et les sentiments inclusifs

NETFLIX Le film d'animation et comédie familiale « Les Mitchell contre les machines » est disponible dès vendredi sur Netflix

Caroline Vié

— 

«Les Mitchell contre les machines»: Une héroïne geekette et sa famille en guerre contre les robots — 20 Minutes
  • « Les Mitchell contre les machines » décrit le combat que mène une famille contre des robots qui veulent détruire la Terre.
  • Cette comédie familiale animée qui met en vedette une héroïne dynamique sort du studio Sony Animation, responsable de «Spider-Man New Generation».

C’est une famille pas comme les autres qu’on s’apprête à découvrir dès vendredi sur Netflix. Les Mitchell contre les machines (d’abord prévu sous le titre Déconnectés), c’est un mélange fort réjouissant de cinéma d’animation, de comédie familiale et de science-fiction. Pour lutter contre des robots prêts à détruire les humains, papa et maman Mitchell font équipe avec leur fille ado geekette et son frère hyperactif. Et on rigole bien, notamment au cours d’une attaque de peluches Furby absolument irrésistible.

« On s’est inspiré de nos propres familles, explique Michael Rianda, le coréalisateur du film avec Jeff Rowe, à 20 Minutes. Je reconnais que je m’identifie personnellement à fond à Kate, l’héroïne : j’étais aussi casse-pieds qu’elle quand j’étais ado car j’avais besoin de m’affirmer. » Même si on n’est pas férus d’ordinateurs, on peut toutes et tous se reconnaître dans cette petite geekette que le cinéaste fait aimer tant elle est vive, débrouillarde et passionnée. Entre cette demoiselle accro à la technologie et ses parents, les chocs sont aussi nombreux que tordants. Sans oublier que le chien Mochi, carlin câlin, est aussi une réussite avec ses bisous baveux.

Une famille joyeusement inclusive

Lors de la présentation d’une bande promo du film en visio, le Festival d'Annecy 2020 avait fait dessiner Monchi, le chien de la famille Mitchell aux Internautes. « Les fans d’animation ont tout de suite accroché à nos personnages, se souvient Michael Rianda. Il faut dire que la plupart étaient fans de Spider-Man New Generation, la précédente production de Sony Animation, qui a financé notre film. »

Sony Animation confirme son dynamisme dans cette comédie familiale qui allie humour et science-fiction tout en se voulant résolument inclusive. A la fin du film, une phrase de dialogue laisse en effet entendre que l’héroïne est lesbienne. « C’est discret mais assumé et les spectateurs peuvent ne pas le remarquer, déclare le réalisateur. Mais en 2021, il nous semblait important de montrer l’homosexualité comme une chose allant parfaitement de soi. » Un choix qui rend Les Mitchell contre les machines encore plus sympathique. Autant que le carlin Monchi, qui mériterait un film à lui tout seul.