Ray Fisher laisse entendre que Cyborg pourrait encore apparaître dans le film « The Flash »

SUPERHEROS La star de « Justice League » a bon espoir

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Ray Fisher
L'acteur Ray Fisher — Ik Aldama/picture-alliance/Cover Images

Révélé par son rôle du personnage iconique Cyborg, un super-héros dont les pouvoirs proviennent d’implants cybernétiques, Ray Fisher semble laisser la porte ouverte à une reprise de son rôle. La rumeur veut en effet qu’il reprenne son rôle au côté de Flash, le héros le plus rapide de l’univers incarné par Ezra Miller, dans le film réalisé par Andy Muschietti. Une rumeur que l’acteur ne contredit pas.

« Andy semble avoir la tête sur les épaules et a compris ces personnages en faisant en sorte de traiter les relations humaines plutôt que de faire d’une démonstration de super-pouvoirs », a confié Ray Fisher à Empire. Il a ajouté que le réalisateur et lui étaient « sur la même longueur d’onde » et que « ce sera une déception » si le projet n’est pas mené à terme.

Un tournage compliqué

Aux dernières nouvelles cependant, Ray Fisher n’était pas dans les petits papiers des studios Warner et DC. Il s’était largement ouvert sur ses expériences négatives avec Joss Whedon, qui avait repris la réalisation de Justice League en 2017 après le départ de Zack Snyder après un drame familial. Son rôle en tant que Cyborg avait été considérablement réduit et il avait notamment déploré un manque de transparence de la part de la production.

Ray Fisher avait par ailleurs dénoncé sur Twitter des comportements « dégoûtants, abusifs, non-professionnels et complètement inacceptables » de la part du réalisateur qu’il accusait d’être soutenu par la production.

Depuis, néanmoins, les langues se sont déliées sur l’attitude de Joss Whedon. Après Jason Momoa, Gal Gadot a confirmé avoir connu des frictions avec le réalisateur. Elle s’était plainte de la vision trop « agressive » du réalisateur pour son personnage de Wonder Woman. Joss Whedon aurait alors menacé l’actrice de mettre sa carrière en péril si elle refusait de se plier à ses idées. Charisma Carpenter a quant à elle dénoncé des abus de la part du réalisateur lorsqu’il dirigeait la série Buffy contre les vampires.